Acide sulfurique – Amélie NOTHOMB

acide-sulfurique

Le livre de poche, 2 mai 2007, 212 pages

Résumé de l’éditeur :

Vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus : il leur en fallut le spectacle. A.N.

Mon avis :

Plutôt lapidaire comme résumé, vous ne trouvez pas ?

Pour vous en dire plus, il est question dans ce roman de cette chère Amélie cuvée 2007 d’un jeu télévisé. Mais un jeu télévisé qui se déroule dans un camp de concentration recréé pour l’occasion, avec des kapos et des déportés.

Seuls les kapoks ont des prénoms, les détenus ne sont que des matricules. Seule Pannonique, jeune fille médiatique, va affirmer son prénom pendant l’émission. Mais elle aura tout de même du mal à gérer la relation avec le kapo Zdena qui s’est prise d’amitié pour elle.

Bien sûr, les audiences grimpent en flèche à chaque nouvel épisode.

Une fable intéressante sur les frontières du bien et du mal, mais aussi la gestion du mensonge.

L’image que je retiendrai :

Celle du fameux acide mis dans les cocktail Molotov en fin de partie.

22 réflexions au sujet de « Acide sulfurique – Amélie NOTHOMB »

  1. GUILLEMAIN

    J’adore Amélie Nothomb notamment Stupeur et tremblements et Métaphysique des tubes. Je lui ai écrit pas trois fois et à chaque fois elle m’a gentiment répondu de son plus beau stylo plume!

    Répondre
  2. Constance 36

    Je n’ai jamais été très adepte d’Amélie Nothomb et je m’y étais résignée… jusqu’à ton billet qui est vraiment très tentant. D’autant que ses apparitions médiatiques, sa constance et son sens de la relation à ses lecteurs me plaisent beaucoup.

    Répondre
  3. lesviesdansent

    Je l’ai lu il y a très longtemps mais j’en garde un souvenir de roman « dérangeant » et très intéressant. Et sinon je pense que la Nouvelle-Calédonie et la Nouvelle-Zélande n’ont pas vraiment de points communs si ce n’est que ce sont des îles à l’autre bout du monde. Mais je trouve dommage qu’on ne puisse pas goûter à la vie kiwi qu’il y a dans le livre de C.Juliett sans y être allée, du coup beaucoup de gens passent sans doute complètement à côté de ce livre!

    Répondre

Laisser un commentaire