Apaise le temps – Michel QUINT

apaise-le-tempsEdition Phébus, 1 avril 2016, 108 pages

Présentation de l’éditeur :

Une libraire, ça crée des dettes. D’argent parfois, bien sûr, mais surtout de coeur.

Lorsqu’Yvonne meurt, les souvenirs affluent pour Abdel, un jeune professeur de Roubaix, hussard de la République. Il se revoit enfant entre les murailles de bouquins, avec une soif de lecture à avaler tout Balzac sans rien y comprendre. Il ne peut se résigner à ce que le lieu de vie disparaisse. De là à accepter la succession, il y a un sacré pas… que l’inconscient fait à l’aveuglette. Le voici bientôt en buttes aux problématiques économiques du métier. Mais aussi aux dangereuses archives photographiques de son aînée.

En fouillant les cartons, c’est tout un pan de la guerre d’Algérie qui renaît, entre partisans du FLN, harkis et OAS. Quel rôle y a joué Saïd, habitué de la librairie aux allures de benêt ? Que cache Rosa, qui travaille au même lycée qu’Abdel ? Qu’en pense Zerouane, directeur de l’association  » Relier  » ? Les questions se multiplient. Elles sont politiques, mais aussi amoureuses… Comment notre héros va-t-il choisir entre Zita, fausse ingénue aux baisers chamallows, et sa collègue Rosa exubérante et passionnée ?

Mon avis :

Au départ, l’enfance d’un jeune homme qui passa son enfance dans la librairie de son quartier. Puis le rachat de celle-ci après le décès de ses propriétaires. 

Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’est à l’irruption de la Guerre d’Algérie dans le récit. Une guerre qui se joue sur le sol français.

Un récit fort sur fond de dilemme amoureux.

Du grand Michel Quint.

L’image que je retiendrai :

Celle de la librairie du côté de la rue qui reste toujours à l’ombre.

16 commentaires sur “Apaise le temps – Michel QUINT

Laisser un commentaire