Avoir un corps – Brigitte GIRAUD

Dans ce roman, l’auteure écrit le temps qui passe par la voix d’une narratrice, de l’enfance à l’adolescence, l’amour, la maternité, le deuil…

Je me suis retrouvée dans certaines situations : le nouveau point d’équilibre quand le corps grandit ; la première échographie et le corps qui se transforme ; les nuits à veiller son enfant ; le corps qui disparaît après un deuil mais qui tient toujours.

J’ai aimé la présence de la ville qui donne une scène au corps ; la création du nid des amoureux chamboulé par l’arrivée du bébé.

Des phrases simples qui s’enchaînent : le corps n’a pas besoin de fioritures.

Des paragraphes plus ou moins longs : les sensations se succèdent.

J’ai moins goûté le besoin d’affamer le corps pour le sentir.

Un récit qui nous rappelle que nous ne sommes pas de purs esprits.

L’image que je retiendrai :

Celle du personnage principal traversant un pont et faisant corps avec elle, une sensation que je connais bien.

Stock, août 2013, 235 pages

8 commentaires sur “Avoir un corps – Brigitte GIRAUD

Laisser un commentaire