Banquises – Valentine GOBY

banquises

Le livre de poche, 21 août 2013, 216 pages

Présentation de l’éditeur :

En 1982, Sarah, 22 ans, quitte la France pour Uummannaq au Groenland. Elle monte dans un avion qui l’emporte vers la calotte glaciaire où elle disparaît corps et âme. Sa famille ne l’a jamais revue. Vingt-sept ans plus tard, Lisa décide de partir sur les traces de sa sœur. Elle découvre un territoire dévasté et une population qui voit se réduire comme peau de chagrin son domaine de glace.

L’auteur de Qui touche à mon corps je le tue nous emporte sur ces terres qui s’effacent dans un grand et beau livre sur le désenchantement du monde et l’impossibilité du deuil.

Mon avis :

De l’auteure, j’avais beaucoup aimé Kinderzimmer. Je me réjouissais donc de découvrir un de ses romans plus ancien.

Mais le style m’a rebuté : trop haché, phrases bancales, je n’ai pas accroché.

Toutefois, Sarah est une passionnée de musique classique et se rend dans toutes les grandes salles de concert du monde, expliquant à sa petite soeur pourquoi telle salle avec son acoustique est faite pour telle musique. Des propos qui m’ont intéressés.

Les personnages ne m’ont pas touché dans leur détresse et les descriptions des conditions de vie au Groenland, notamment celle des chiens de traîneau ne m’ont pas passionné.

Tant pis pour moi…..

L’image que je retiendrai :

Celle du sac à dos de Sarah retrouvé des mois plus tard sur un bateau. Mais de Sarah, aucune trace.

16 commentaires sur “Banquises – Valentine GOBY

  1. De Valentine Goby j’avais lu ses premiers « La note sensible » et « Sept jours ». Je m’étais arrêtée là, non parce que ça m’avait rebutée, mais plus parce que d’autres livres s’étaient placés avant. Bien envie de la découvrir non seulement avec « Kinderzimmer » mais aussi avec celui que tu viens de présenter.

Laisser un commentaire