Bénédict – Cécile LADJALI

Blanc : Benedict enseigne à l’Université en Suisse le semestre d’hiver.

Noir : Bénédicte enseigne à l’Université de Téhéran le semestre d’été.

L’universitaire enseigne la poésie et dirige la thèse de deux étudiants amoureux : Angélique et Nadir (iranien lui aussi).

Le récit est émaillé de citations poétiques, s’ouvre et se clôt sur une chanson de David Bowie.

Vous l’aurez compris, le personnage principal refuse d’être une fille depuis ses 13 ans où on a voulu la voiler. des crises d’épilepsie lui font voir la vie en noir et blanc.

J’ai aimé ce roman profond et poétique sur la quête de l’identité.

J’ai aimé sa conclusion : la vie est couleurs, et les couleurs sont partout.

L’image que je retiendrai :

Celle de l’amoureux Pierre que Bénédict-e rencontre dans une chapelle des Alpes françaises.

Actes Sud Editions, 3 janvier 2018, 272 pages

14 commentaires sur “Bénédict – Cécile LADJALI

  1. Ce livre ne me tentait pas vraiment à la base mais plus je lis d’interviews ou de billets à son sujet, plus il me parait intriguant et complexe. Tu sembles avoir apprécié alors je dis pourquoi pas…

Laisser un commentaire