Brutale – Jacques-Olivier BOSCO

Un personnage principal qui passe de l’autre côté de la barrière le temps de ses crises, ça change des enquêteurs dépressifs alcooliques.

Ce roman aurait pu donc être différent, mais il reprend tous les codes du roman policier français contemporain : courses de voiture, violence gratuite, descriptions des armes à quoi je ne comprends rien. Je le lis, mais souvent en avance rapide.

Pour ce qui est de l’enquête en elle-même, c’est plutôt bien vu : tout le monde est impliqué des corses aux tchétchènes, sans oublier les combats illégaux.

J’ai aimé qu’un des personnages qui apparaît rapidement s’appellent Mako, comme le personnage de Laurent Guillaume. Un clin d’oeil ?

Vous l’aurez compris, si j’ai passé un bon moment de lecture, ce roman ne restera pas mon préféré des polars français. Oncle Paul et l’auteur ont eu une belle discussion suite à l’avis mitigé de Paul.

L’image que je retiendrai :

Celle de la grosse moto de Lise.

Robert Laffont, 19 janvier 2017, 416 pages

13 réflexions au sujet de « Brutale – Jacques-Olivier BOSCO »

  1. Yv

    J’ai beaucoup aimé, mais lorsque j’ouvre un livre de JOB, je sais que je vais aller vite comme lui, que l’histoire peut même avoir quelques invraisemblances, mais je m’en moque, efficacité avant tout. Et à chaque fois, ça fonctionne avec moi.

    Répondre
    1. Alex-Mot-a-Mots Auteur de l’article

      J’ai été déçue, il est vrai, après avoir lu de très bonnes critiques.

      Répondre

Laisser un commentaire