Zero K – Don DeLILLO

Je découvre l’auteur avec ce roman nouvellement paru, et je dois dire que je ne suis pas convaincue. D’abord parce que le récit m’a semblé bavard : que de descriptions des lieux pour un bâtiment où le narrateur ne passe que 3 jours ; que de discours incompréhensibles (mais ça c’est voulu) de la part des instigateurs du projet secret. Ensuite par le style : des phrases mises bout à bout sans connecteur et sans forcément de liens entre elles. Des paragraphes que l’on peut ne pas lire sans problème de compréhension du récit. Vous l’aurez compris, je ne suis […]

Ils vont tuer Robert Kennedy – Marc DUGAIN

Tout le monde sait qu’ils ont tué aussi Robert Kennedy. Mais qui sont ces ils ? D’après le narrateur, ce n’est pas la mafia, mais plutôt le conglomérat militaro-pétrolier. Oui, parce que les fils Kennedy sont plutôt des pacifistes dans l’âme. Et puis le père, Joe, était lié à la mafia. Si tout le monde connaît la « balle magique » qui a tué JFK, j’ai découvert le pistolet magique qui a tué RFK capable de tirer 11 balles alors que le chargeur ne peut ne contenir que 8. Et bizarrement, les preuves et les témoins disparaissent aussi plus ou moins rapidement. […]

Taba-Taba – Patrick DEVILLE

Je qualifierais ce roman d’ode à l’hippocampe cérébral, cette structure du cerveau qui joue un rôle central dans la mémoire et la navigation spatiale. Car ce livre condense la mémoire de l’Histoire des 19e, 20e et 21e siècle en résumant les grands événements mondiaux ; en effectuant des rapprochements avec l’actualité. De plus, le narrateur voyage au fil des pages : Lafrançaise (dans le Tarn-et-Garonne), les Vosges, mais aussi Saigon ou Antananarivo, et j’en oublie tellement. Pourtant, le narrateur ne peut oublier celui qu’il a baptisé Taba-Taba et auprès de qui il s’asseyait, enfant, sur les marches de l’asile psychiatrique. Taba-Taba […]

David Bowie n’est pas mort – Sonia DAVID

Le récit commence avec le décès de la mère ; puis arrive celui du père presque un an après. Entre les deux, M. David Bowie décède. J’ai aimé rencontrer cette mère qui accumoncèle des objets hétéroclites dans son appartement. Qui attribue à ses trois filles quand elles sont petites des couleurs déterminées : le bleu pour l’aîné, le marron pour la seconde, et le violet pour la narratrice. J’ai été moins séduite par la seconde partie et le récit du décès d’un père partie avec la jeune fille au pair, recherchant son identité juive. Quand à la troisième et dernière […]

Ne dis rien à papa – François-Xavier DILLARD

Je découvre l’auteur avec ce roman, très bon Tuniraspastecoucher. Les chapitres sont courts et s’enchainent, certains en italique ; la narration opère des retours sur le passé ; certains personnages restent bien mystérieux jusqu’aux dernières pages ; le suspens ne faiblit jamais. J’ai aimé le personnage de la mère, parfaite femme ayant réussi professionnellement et élevant ses jumeaux avec un mari artiste. J’ai aimé les jumeaux si dissemblables, dont le premier né particulièrement pervers avec son frère. J’ai aimé chercher pourquoi l’histoire australienne était si importante, et qui était l’enfant rescapé. Seule la fin m’a déçue, un peu trop angélique. […]

Deux cigarettes dans le noir – Julien DUFRESNE LAMY

Au commencement de ce roman, on pense que l’on va lire l’histoire d’une jeune femme un peu désespérée d’accoucher seule. Mais elle renverse quelqu’un sur la route en se rendant à la maternité. Entrent alors dans sa vie et son fils et Pina Bausch. Son fils Barnabé avec lequel elle a une relation fusionnelle : bon bébé calme, il laisse à sa mère le temps de découvrir la chorégraphe allemande. En effet, Clémentine est persuadée que c’est elle qu’elle a écrasé. En alternant les chapitres, en décrivant certains des spectacles de Pina, l’auteur nous invite à découvrir la chorégraphe et […]

Désorientale – Négar DJAVADI

Comment vous parler de ce roman qui circonvolutionne à loisirs ? Je n’ai pas aimé toutes les histoires racontées, mais j’ai pris plaisir à découvrir la famille Sadr et ce père si particulier.  Le récit tient plus de l’historique que du littéraire : l’auteure replace chaque événement historique iranien dans son contexte. Pourquoi pas. La partie sur l’insémination artificielle m’a moins parlée, même si je comprends le parcours du combattant que la narratrice subit. Ce roman décrit en finesse que l’homosexualité a toujours existé, que les mères sont souvent plus perspicaces que ce qu’elles laissent voir, craignant le poids social. […]

La fille d’avant – J.P. DELANEY

Ce très bon « Tuniraspastecoucher » anglais m’a redonné goût à la lecture. Premier roman, l’auteur a déjà les codes du bon thriller psychologique : chapitres courts en alternance, personnages biens campés et intriguants, action prenante. Et le petit plus : une maison comme personnage à part entière. L’auteur lance des fausses-pistes et sait faire rebondir le récit pour nous tenir en haleine. Peu d’hémoglobine, mais du suspens encore et toujours. Et puis le manipulateur n’est pas forcément celui que l’on croit, ni la fameuse fille d’avant du titre non plus… Bref, j’ai adoré ! L’image que je retiendrai : Celle du […]

Un jour on fera l’amour – Isabelle DESESQUELLES

Belfond, 12 janvier 2017, 224 pages Présentation de l’éditeur : Elle, c’est Rosalie Sauvage. Lui, Alexandre. Ils se rencontrent et aussitôt se perdent. Ils sont aussi semblables qu’ils diffèrent l’un de l’autre et n’ont que vingt-quatre heures pour se retrouver. Après quoi la possibilité du bonheur sera à jamais derrière eux. Ils sont leur première et dernière chance d’aimer. Mon avis : De l’auteure, j’avais beaucoup aimé Les âmes et les enfants d’abord, un texte fort et engagé. Ce roman-ci est différent, bien que l’on y retrouve le style si particulier d’Isabelle Desesquelles. Avant de le commencer, je me disais […]

Vie et oeuvre de Constantin Eröd – Julien DONADILLE

Grasset, 13 janvier 2016, 320 pages Présentation de l’éditeur : Yves Kerigny, jeune attaché culturel à l’ambassade de France à Rome au milieu des années 1990, fait la connaissance du prince héritier de Slovanie. Ce doux vieux monsieur, Constantin Erod, a avec lui des conversations charmantes, il est affable et attachant. A la suite des guerres yougoslaves. Constantin devient roi de Slovanie. Et c’est avec consternation qu’Yves découvre par les médias quel usage sanglant M. Erod fait de son pouvoir recouvré. Quinze ans après ces événements, il est convoqué à l’ambassade de Slovanie à Paris pour y apprendre que son […]