Tina – Christian LABORDE

Ils sont venus pour la rasée parce qu’elle avait fait l’amour avec un officier allemand. Mais Tine était déjà partie grâce au maire du village. Elle se fait héberger dans un couvent avant de trouver une place dans une boulangerie de Toulouse. Elle est jeune, Léontine, qui s’éprend d’un étranger qui la fait danser. Mais elle aime l’amour et se perd dans d’autres bras, et cela, son amoureux le rend fou qui commet le geste fatal. J’ai aimé le personnage de Tine, Léonine, rebaptisée Tina par son amant, comme si aucun prénom ne pouvait saisir sa flamboyance. J’ai aimé cette […]

Comme un fauteuil Voltaire dans une bibliothèque en ruine – Jérôme LEROY

Ca pourraient être des nouvelles, mais le personnage du commissaire Georges Borgès réapparaît dans certains récits. J’ai aimé ces histoires plus ou moins courtes qui nous décrivent un futur proche dans lequel tout est aseptisé. Les derniers bons vivants lisent et boivent du bon vin, mais ils sont rares car en voie d’éradication. trop dangereux. Pointe encore une fois au travers des textes la subversion politique, celle qui fera que l’on ne vivra pas tous à l’identique. J’ai aimé, dans une nouvelle, que l’auteur parle du bienfait de la télévision. J’ai aimé cet humour caustique un peu violent. L’image que […]

L’oeuvre des pieux – Valérie LYS

Nouvelle enquête du commissaire Velcro, toujours aussi imbu de lui-même, qui se déroule cette fois-ci à Rennes. L’occasion pour l’auteure de nous faire découvrir la ville : ses bâtiments, ses restaurants et ses bières locales. L’enquête est intéressante, qui joue sur le double sens du mot pieu. Je vous laisse découvrir lequel. Oncle Paul a toutefois relevé quelques anomalies. L’image que je retiendrai : J’ai noté quelques adresses d’estaminets pour notre prochain passage dans la ville. Editions du Palémon, 17 novembre 2017, 256 pages

Couleurs de l’incendie – Pierre LEMAITRE

Madeleine, je vous adore ! Vous avez planifiez votre vengeance aux petits oignons dans un contexte historique difficile. Le récit débute pendant les années folles, mais rapidement le spectre nazi se profile. J’ai aimé le fils de Madeleine, Paul, qui voue un culte à la cantatrice Solange et qui a tout compris du pouvoir de la publicité. J’ai aimé Dupré qui, de simple détective, devient l’homme de confiance de Madeleine. J’ai aimé les jumelles de Charles (l’oncle de Madeleine), leur laideur et leur ratelier (expression de ma grand-mère). J’ai aimé Léonce et Robert et leurs parties de jambes en l’air […]

Celle que vous croyez – Camille LAURENS

Qui est vraiment Claire, le premier personnage à s’exprimer ? A-t-elle été véritablement victime d’un amour menteur basé sur son faux profil Facebook ? Qui croire ? Le psychiatre qui la suit et qui tente une thérapie de choc n’est-il pas amoureux pour le non-bien de sa patiente ? Et son ex-mari, que veut-il ? Une lecture qui laisse moultes zones d’ombres et qui interroge sur notre rapport à notre propre roman, nos petits mensonges envers nous même. Un bémol : je n’ai pas aimé lire le récit que fait Claire sur elle-même et sur ce qu’elle imagine de son […]

Communardes ! : Nous ne dirons rien de leurs femelles – Wilfried LUPANO

Marie n’est pas une intellectuelle, ni une aristocrate, encore moins une militante. La Commune, elle aurait pu ne pas la vivre, et continuer à accumuler de la rancoeur et de l’amertume dans sa vie de servante, d’ouvrière à la journée. Seulement, la Commune est là et, avec elle, une occasion en or de régler les comptes, de laisser sortir enfin cette froide colère qui lui tord le ventre, de redresser la tête, de faire payer ceux qui ont fait de sa meilleure amie Eugénie : un fantôme dont le rire dément résonne dans une crypte de damnées. La Commune promet […]

Nos vies – Marie-Hélène LAFON

Elle le dit, la narratrice du roman, elle aime imaginer des vies en voyant une silhouette. Et en ce moment, une silhouette particulière apparaît dans sa vie, celle de Gordana, une caissière du Franprix de la rue du Rendez-vous. Elle imagine une enfance dans un pays de l’Est, un enfant peut-être, qu’elle a dû laisser là-bas à ses parents, envoyant de l’argent tous les mois. Et puis il y a aussi cet homme qui passe tous les vendredis à la même heure à la caisse de Gordana, et dont la narratrice découvre peu à peu la vie. Mais Jeanne Santoire, […]

Il est toujours minuit quelque part – Cédric LALAURY

Voici un bon roman à suspens, malgré son côté « déjà vu au cinéma ». Je m’explique : Bill Herrington est un professeur d’université qui mène une vie de famille tranquille jusqu’au jour où il reçoit un roman racontant sa dernière soirée arrosée entre amis qui s’est mal terminée (« Souviens-toi, l’été dernier » de 1997). Sauf que l’incident ne s’est pas déroulé l’été dernier, mais il y a plus de 20 ans. Le fameux roman apparaît comme par magie dans son casier de professeur, sur la table de sa cuisine, ses parents le reçoivent aussi. N’oublions pas le personnage ambigu d’Alan, la jeune […]

Millénium 5 : La fille qui rendait coup pour coup – David LAGERCRANTZ

Entrez dans le dernier tome de Millénium, c’est comme enfiler de vieilles charentaises : on connaît, on sait qu’on y sera bien dedans, mais le fil est un peu usé. J’ai tout de même retrouvé avec plaisir Lisbeth Salander fidèle à elle-même ne supportant pas l’injustice faite aux femmes (#balancetonporc). Mikael Blomkvist viendra bien sûr lui donner un coup de main, de loin, leurs deux enquêtes se rejoignant. En ce qui concerne le récit policier, rien de bien nouveau sous le soleil : il est question de gémellité et d’expériences menées en les séparant pour tenter de cerner ce qui […]

Communardes ! : L’aristocrate fantôme – Wilfrid LUPANO

1871. Élisabeth Dmitrieff, une belle jeune femme russe de tout juste vingt ans arrivée à Paris depuis une semaine à peine, devient la présidente du premier mouvement officiellement féministe d’Europe : l’Union des femmes pour la défense de Paris et l’aide aux blessés. Véritable passionaria socialiste et va-t-en-guerre, elle est envoyée par Karl Marx lui-même ! Sa beauté et sa verve, qui la distinguent des autres insurgées, d’origines plus populaires, suscitent l’intérêt des « hommes » jusqu’ici peu sensibles aux revendications des communardes. Ainsi, paradoxalement, l’une des premières grandes figures du combat pour le droit des femmes en France était… […]