De cauchemar et de feu – Nicolas LEBEL

J’ai retrouvé avec plaisir la capitaine Mehrlicht qui s’entraîne toujours pour les sélections à Question pour un champion ; ses co-équipiers qui, pour cette enquête, auront la tête ailleurs. Et bien sûr la jeune recrue : venue de Lyon, sortie major de sa promo, elle lance des aphorismes à tout va (j’ai aimé découvrir d’où provenaient ses citations en fin de volume, et cela m’a fait sourire).

J’ai aimé suivre en parallèle l’histoire du conflit Nord Irlandais par le petit bout de la lorgnette : le récit suit une bande de copains vivant à Derry. Si, au début des années 70 ils lancent des pierres contre les soldats anglais, leur arsenal et leurs méthodes vont évoluer avec le temps. La réponse du gouvernement anglais aussi.

On met du temps à découvrir qui sera le méchant de cette bande, celui qui posera des bombes au phosphore en plein Paris, et pourquoi. Le radicalisme religieux n’est pas qu’islamiste. Dans les années 80, il était catholique.

Car pour justifier ses actes, le coupable ne cesse de citer des passages de la Bible justifiant l’usage de la violence.

Merci, M. Lebel, de nous rappeler qu’avant de jeter la pierre, il faut regarder notre passé.

L’image que je retiendrai :

Celle du capitaine Mehrlicht découvrant que ce n’est plus Julien Lepers qui anime l’émission, sapant ses envies de vengeance.

Lu sur Liselotte

17 commentaires sur “De cauchemar et de feu – Nicolas LEBEL

  1. Si la religion est assez présente je pense que je passerai mon tour pour ce roman…
    En tout cas si tu as apprécié ta lecture c’est ce qui compte.

    Ah je savais pas que tu n’aimais pas trop les histoires sur les secrets de famille… là c’est un mélange, le secret de famille n’est dévoilé qu’à la fin donc je pense que ça ne te générait pas trop… le thriller est beaucoup plus présent !!

  2. Bonjour Alex, lu et approuvé surtout quand Merhrlicht et ses subordonnés sont présents. Sinon, j’ai trouvé le roman un peu long. Mais j’attends le prochain avec intérêt. Bonne après-midi.

Laisser un commentaire