De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles – Jean-Michel GUENASSIA

Encore un roman qui contient dans son titre le nom de l’artiste androgyne et qui nous parle….. de la famille.

Celle-ci est très moderne : deux femmes – Lena et Stella – élèvent Paul à la silhouette efféminée, le narrateur.

Si j’ai aimé Lena et son caractère bien trempé de râleuse tatoueuse pour femmes en Harley Davidson, je dois avouer que le personnage de Paul m’a ennuyé.

J’ai trouvé étrange que ce jeune homme qui jamais ne pose de questions sur son père se mette soudain en fin de récit à sa poursuite.

Le roman tourne autour du personnage de Paul, jeune homme que j’ai trouvé un peu falot à mon goût.

Je pense qu’il ne me restera pas grand chose de ce roman dans quelques mois.

L’image que je retiendrai :

Celle de la rencontre entre Lena et le fameux M. Bowie.

Albin Michel, 23 août 2017, 336 pages

27 réflexions au sujet de « De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles – Jean-Michel GUENASSIA »

  1. Eve-Yeshé

    je comptais me rabattre sur celui-ci mais en lisant ta critique je renonce, il y a tellement de livres encore pour cette rentrée (que d’arbres abattus pour 580 livres environ !!!) 🙂

    Répondre
    1. Alex-Mot-a-Mots Auteur de l’article

      Pauvres arbres, tu as raison. Quand certains livres sont vraiment mauvais, je me fais la même réflexion.

      Répondre
    1. Alex-Mot-a-Mots Auteur de l’article

      J’avais beaucoup aimé Le club des incorrigibles optimistes. Je m’attendais à aussi bien.

      Répondre
    1. Alex-Mot-a-Mots Auteur de l’article

      J’avais beaucoup aimé Le club des incorrigibles optimistes. Je m’attendais à aussi bien.

      Répondre
  2. cannibaleslecteurs

    Même avis grosso modo chez les Cannibales, Guenassia écrit de plus en plus et se fatigue de moins en moins… Dommage, « Le Club des incorrigibles optimistes » laissait espérer le meilleur de la part de cet auteur.

    Répondre

Laisser un commentaire