De l'influence du lancer de minibar sur l'engagement humanitaire – Marc SALBERT

lancer-minibar

Le dilettante, 7 janvier 2015, 286 pages

Résumé de l’éditeur :

C’était inéluctable. De même que le pointu poignard de Ravaillac devait rencontrer le royal poitrail d’Henri IV, la balle d’Oswald approcher le crâne de J.F.K., il était dans l’ordre des choses que la matraque d’un CRS entre en contact, square Clignancourt, par un petit matin venteux, lors d’une charge réprimant un campement de sans-papiers afghans, avec le front d’Arthur Berthier, héros de De l’influence du lancer de minibar sur rengagement humanitaire, roman ébouriffé de Marc Salbert.

De cet impact déterminant, comme la chute en cascade d’un rang de dominos, tout découle. Rock-critic dans un quotidien, muté aux faits de société pour raisons disciplinaires, voilà notre nightclubber électrique devenu martyr du journalisme de terrain.

Flanqué de son ami Hassan, Marocain bien né et photographe dragueur, il se mue en icône politique, subit une IRM, retrouve l’admiration de sa fille, l’intérêt de son ex-femme, signe un contrat avec un éditeur flairant un bon coup et surtout, surtout, héberge Daoud, un SDF afghan qui lui mitonne des spécialités culinaires locales, et s’improvise son majordome.

Mon avis :

Voilà une lecture distrayante pour patienter jusqu’aux vacances : on ne se prend pas la tête, c’est même drôle parfois, pas très crédible à d’autres moments, rocambolesque à souhait, mais peu importe.

Une lecture qui ne me restera sans doute pas en mémoire indéfiniment, mais j’ai passé un bon moment divertissant.

L’image que je retiendrai :

Celle de la chute du fameux minibar par quoi débute l’aventure.

Je rejoins l’avis de Cannibales lecteur, beaucoup plus développé que le mien.

20 réflexions au sujet de « De l'influence du lancer de minibar sur l'engagement humanitaire – Marc SALBERT »

  1. manue

    Il est assez spécial..
    S’ils sont tous comme celui-là je suis pas sûre de lire tout ce qu’elle a écrit
    Mais je pense que je lirais quand même un autre livre d’elle par curiosité

    Répondre
  2. Florinette

    J’aime ce genre de lecture un peu distrayant, parfois même déjanté, il faut dire que, dans le nombre de romans publiés chaque année, l’humour n’y est pas très présent… alors dès qu’il y en a un, il faut en profiter !! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire