Dieu et nous seuls pouvons – Michel FOLCO

Seuil, 12 octobre 2006, 309 pages

Présentation de l’éditeur :

Pour échapper à la galère, Justinien Pibrac devient bourreau officiel du seigneur de Bellerocaille. Le jour de sa première exécution, après quelques maladresses rocambolesques, il parvient finalement à briser les os du condamné. Ainsi débute la saga trépidante des Pibrac, qui deviendront de génération en génération les plus grands bourreaux de tous les temps.

Mon avis :

Ca commençait mal : le style un peu pompeux, le récit qui peine à démarrer. Et puis j’ai fini par entrer dans l’histoire de Justinien Premier et de sa famille, son installation en tant qu’exécuteur des Hautes et Basses Oeuvres.

La seconde partie, qui se déroule à la veille de la Première Guerre Mondiale permet à l’auteur de revenir sur les « créations » de la lignée.

Une lecture que je dois à une amie du Club de lecture, et que je n’aurai pas faite sans elle. Merci.

L’image que je retiendrai :

Comme elle aime son travail, cette dynastie, qui perfectionne son outil sans cesse.

14 réflexions au sujet de « Dieu et nous seuls pouvons – Michel FOLCO »

  1. Nadine

    J’ai aimé par contre « Un loup et un loup ». Son écriture est assez particulière, je n’accroche pas toujours. Merci de la découverte Alex!

    Répondre
    1. Alex-Mot-a-Mots Auteur de l’article

      Un auteur que je ne connaissais pas jusqu’à ce que l’on me prête ce livre de lui.

      Répondre

Laisser un commentaire