Droit au but : 13 pour Nino – AGNELLO / DAVOINE / GARRERA / COLOMBO

droitaubutHugo BD, 9 juin 2016, 48 pages

Présentation de l’éditeur :

Les jeunes de l’OM sont toujours en lice dans le Mondial des clubs accueilli par la cité phocéenne. Après une défaite contre Santos et une victoire contre le New England Revolution, ils doivent gagner face à l’étoile du Sahel pour rester dans la course et passer en quarts de finale. Et c’est un sans faute ! Une brillante victoire 3 buts à 1 permet à l’OM de se qualifier pour les quarts. Avec deux buts inscrits et une passe décisive, Nino est l’homme du match. Tout lui sourit et le nouveau coach, le sévère et mystérieux Pepe, semble lui faire confiance.

À la fin du match, en se dirigeant vers les vestiaires, une équipe de la presse locale pose quelques questions à Nino. Tout Marseille s’intéresse à la coupe du monde des jeunes et parle des minots. Nino avoue qu’il est en forme, qu’il a beaucoup travaillé et qu’il est désormais meilleur qu’avant.

Pourtant, le lendemain, à l’entraînement, les coéquipiers de Nino sont froids et distants. Personne ne lui passe le ballon, tout le monde semble l’ignorer. Pepe lui-même est cassant avec lui, l’appelle  » la starlette « , lui donne des exercices supplémentaires. Nino, déboussolé par cette attitude, comprend bientôt ce qu’on lui reproche quand un de ses camarades lui tend le journal. Il est titré :  » Nino Fachetti :  »je suis le meilleur » ». Les ennuis ne font que commencer…

Comment Nino va t il se sortir de ce mauvais pas et comment va t il supporter cette pression et faire gagner l’OM ?

Mon avis :

Je découvre cette BD avec ce treizième volet (ben oui, le foot et moi, ça fait 3). C’est une BD destinée aux jeunes passionnés de ce sport, mais aussi les autres, dont moi.

Dans cet épisode, Nino découvre comment fonctionne la presse : une journaliste lui pose quelques questions auxquelles il ne veut pas répondre, mais le lendemain, il a droit à un article pleine page.

Si sa famille est aux anges, ses coéquipiers le sont moins, qui lui font la tête. Nino devra donc se racheter et passer par tous les postes pendant le match décisife.

Si tout ceci peut paraître un peu manichéen, j’ai aimé les parents et le grand-père. leurs attitudes m’ont fait sourire.

Une BD intelligente qui, au-delà du simple sport, fait réfléchir et sourire.

Je remercie l’opération Masse Critique pour l’envoi de cette BD, ainsi que la maison d’édition Hugo & Cie pour leur petit mot accompagnant l’ouvrage.

9 commentaires sur “Droit au but : 13 pour Nino – AGNELLO / DAVOINE / GARRERA / COLOMBO

  1. Un bd dans le thème à offrir à un fan de foot. Personnellement je ne sais pas si j’aimerais lire ce genre de bd mais je note tout de même le titre de la série si j’ai un cadeau à offrir à un ami qui aime le foot 😉

    Pour trace, j’espère que si tu lis le roman il te plaira 🙂
    Personnellement j’ai trouvé certaines choses un peu trop irréalistes mais après c’est une affaire de gout.

Laisser un commentaire