En attendant Bojangles – Olivier BOURDEAUT

bojangles

Finitude, 7 janvier 2016, 160 pages

Présentation de l’éditeur :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.

Celle qui mène le bal, c’est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.

Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Mon avis :

Malgré le fait que j’ai trouvé le personnage du narrateur peu crédible sur la fin (il grandit en âge et il reste pourtant naïf), j’ai aimé ce couple étrange qui peut s’offrir des fêtes et des rires comme on en rêve.

Il n’y a pas de quotidien, jamais de routine. Avec eux, Paris est une fête.

Et la fin, bien sûr, si belle, et qui nous laisse orphelin.

L’image que je retiendrai :

Celle de Mademoiselle Superfétatoire, ce grand oiseau exotique qui fait partie de la famille.

club-lecture

30 réflexions au sujet de « En attendant Bojangles – Olivier BOURDEAUT »

  1. aifelle

    J’ai aimé aussi, pour un premier roman c’est plutôt réussi. Et Mademoiselle Superfétatoire est un sacré personnage !

    Répondre
  2. manue

    Ce n’est pas le genre de livre que je lis par contre le résumé à l’air sympa je ne connaissais pas. Merci pour la découverte !

    Pour ce qui est de « Vengeances » je te le conseille sans hésiter ! il est vraiment extra et j’ai presque eu un coup de coeur pour lui

    Répondre
      1. Ana

        Je ne sais pas pourquoi je ne suis pas suffisamment attirée. Je ne sais pas bien à quoi m’attendre, et j’ai une PàL énormissime. Mais ça viendra peut-être. Parfois je suis longue à me décider.^^

        Répondre

Laisser un commentaire