Enterrez vos morts – Louise PENNY

enterrez-vos-morts

Lu sur Liselotte

Présentation de l’éditeur :

L’inspecteur-chef Armand Gamache tente de se remettre du traumatisme d’une opération policière qui a mal tourné. Il s’est mis au vert quelques jours chez un ami, à Vieux-Québec, et vous ses journées à sa marotte, l’Histoire, dans les bibliothèques de la vieille ville.

C’est alors qu’on découvre, dans les caves de la Literary and Historical Society, le corps sans vie d’un archéologue amateur qui avait consacré sa vie à une quête obsessive : retrouver la sépulture de Samuel de Champlain, le fondateur du Québec. Existerait-il donc, enfoui depuis quatre cents ans, un secret assez terrible pour engendrer un meurtre ?

Confronté aux blessures de l’Histoire, hanté par ses dernières enquêtes, Gamache doit replonger dans le passé pour pouvoir enfin enterrer ses morts.

Mon avis :

Pourquoi Olivier aurait-il déplacé le corps ? Depuis la précédente enquête et l’arrestation d’Olivier, Jean-Hugues ne cesse de poser la question au chef de la sécurité du Québec, Gamache. Il demande donc à son adjoint de rouvrir officieusement l’enquête.

Pendant ce temps, Gamache est à Québec avec son ami Émile, en pleine dépression après la mort de son lieutenant Morin dont les circonstances nous serons dévoilés petit à petit. C’est la seconde enquête dans l’enquête.

À Québec, Gamache se trouve joint à une enquête concernant la mort d’un chercheur de trésor dans la Litt and His Society. L’occasion pour l’auteur de nous parler des difficultés de communication entre anglos et francophones, mais aussi du personnage de Champlain (que j’ai découvert).

Il est beaucoup question de dépression, dans ces pages, mais aussi de vie, surtout. La nation Cri n’est pas oublié, encore une fois.

L’auteure place également le mariage au centre des réflexions de Gamache.

Une enquête en deux volumes pour une auteure qui sait mettre l’humain au centre de ses récits.

L’image que je retiendrai :

Celle d’Armand allant se promener chaque nuit avec son chien, à 3 heures du matin dans les rues enneigées de Québec.

Quelques citations :

« Les choses sont plus solides à l’endroit où elles ont été cassées » avait dit l’agent Morin. (p.335)

« Mais Gamache le savait, Henri continuerait d’essayer. Il ne perdrait jamais espoir. » (p.378)

« Et sur la nécessité d’à la fois respecter le passé et s’en détacher. » (p.385)

30 commentaires sur “Enterrez vos morts – Louise PENNY

  1. L’histoire a l’air intéressante.
    Je ne connaissais pas du tout l’auteure…
    Par contre je sais pas si j’aimerais lire une histoire policière en deux tomes… :s

  2. Je ne dis pas non et je note. Je n’ai pas participé au mois de Karine et Yue car je n’ai pas eu le temps de chercher des romans québécois et cet auteur serait parfaite !

  3. J’adore cette série mais je crois que je te l’ai déjà dit, vu le nombre de volume il faudrait vraiment que je m’y mette avec sérieux (un seul titre de lue pour l’instant, mais j’ai hâte de découvrir les suivants). Bon dimanche Alex

Laisser un commentaire