Flétrissure – Nele NEUHAUS

fletrissure

Actes sud, 6 octobre 2012, 496 pages

Résumé de l’éditeur :

David Goldberg, un vieil homme respecté et influent, est assassiné dans sa riche demeure francfortoise. Fait troublant : l’autopsie révèle que Goldberg, un rescapé de la Shoah, présentait sur le bras des traces du Blutgruppentätowierung, le tatouage du groupe sanguin que portaient les membres de la Waffen SS… Bientôt les meurtres se succèdent.

Chargés de l’enquête, le très distingué commissaire Oliver von Bodenstein et la très prosaïque Pia Kirchhoff comprennent que les victimes partageaient un terrible secret. Un polar allemand magistral qui regarde l’Histoire en face.

Mon avis :

Voici le premier roman de l’auteur de « Blanche-Neige doit mourir » et la première apparition des deux enquêteurs Bodenstein et Kirchhoff.

L’auteur plante donc le décor et nous entraîne dans une enquête qui prend ses racines début 1945.

J’ai trouvé les enquêteurs un peu lents à trouver la signification du mystérieux 1611945 écrit à côté de chaque décédé.

Les personnages étant nombreux, mais tous importants, l’avancée du récit est lente, très lente.

Et même si j’ai passé un agréable moment de lecture policière, je ne suis pas sûre qu’il m’en restera quelque chose dans quelques mois.

L’image que je retiendrai :

Celle de la cave où se déroule la tragédie de 1945.

25 réflexions au sujet de « Flétrissure – Nele NEUHAUS »

  1. Asphodèle

    J’avais noté Blanche-Neige mais là ça ne me fait pas envie ! Il faut dire que j’ai déjà beaucoup lu (avant) sur cette période, je connaissais cette histoire de groupe sanguin… La lenteur ne me dérange pas tant que c’est le livre qui n’est pas lent ! 😉

    Répondre
  2. Luna

    Je pense que je vais passer mon chemin si c’est trop lent… Je crois que j’aurai fatalement l’impression de perdre mon temps :/

    Répondre
  3. Ping : Vent de sang – Nele NEUHAUS | Alex-Mot-a-Mots

Laisser un commentaire