Il était une fois Morris Jones – Ran WALKER

morris-jones

Autrement, 1 avril 2015, 272 pages

Résumé de l’éditeur :

Dans la petite ville d’Oak Bull, personne n’a oublié Morris Jones mais, en vérité, le bluesman n’est plus qu’une gloire ancienne, auteur d’un titre popularisé par un groupe britannique. Assis à l’ombre de sa véranda, il traîne une vieille blessure : il n’a pas connu son fils.

C’est d’abord Coltrane Washington, écrivain en mal d’inspiration, qui est dépêché à sa porte par un journal pour recueillir l’histoire de cette légende vieillissante. Arrive ensuite Jason Cobbs, un adolescent qui a perdu ses parents. Ignorant tout du blues, ces deux jeunes hommes y trouveront de quoi se confronter à leurs démons.

En évoquant ce passé que tous n’ont pas vécu mais dont chacun cherche la trace, ce roman plein de tendresse place en son coeur l’identité noire ­américaine…

Mon avis :

Cette lecture m’a offert une plongée dans le Blues et dans le Mississippi, celui qui se laisse vivre, loin de la fureur New-Yorkaise.

Au fil de pages, j’ai découvert un bluesman comme on n’en fait plus, attaché à sa ville et à sa musique, mais le coeur sur la main. Un vieil homme capable de faire découvrir les joies de la guitare et de la musique blues à un adolescent mal dans sa peau.

Un vieil homme capable de se faire aimer d’un écrivain à succès.

Et puis, dans la troisième partie, un homme, orphelin de père, qui apprend sa mort et qui décide de partir à son enterrement.

Un roman bouleversant, j’ai eu des poissons d’eau dans les yeux à la fin du roman.

Une playlist des meilleurs morceaux de blues selon l’auteur en fin de volume.

L’image que je retiendrai :

Celle du radio-réveil qui affiche 2 heure 30 chaque nuit, à chaque réveil des trois protagonistes.

8 commentaires sur “Il était une fois Morris Jones – Ran WALKER

  1. Oui c’est vrai, il y a des périodes comme ça !
    Et là je suis en train de lire un roman qui est génial, encore une super note et un très bon avis à venir !! Je pense que celui-là te plaira !!

Laisser un commentaire