Je suis innocent – Thomas FECCHIO

Jean Boyer le clame haut et fort : il est innocent du meurtre dont on l’accuse. Oui mais lui qui vient de sortir de prison a toutes les preuves contre lui. Seul le capitaine Germain, dit Chérubin, croit en son innocence.

L’idée de départ est intéressante, et le récit plutôt bien mené. Mais, à partir de la seconde moitié, il souffre de longueurs. Certes, Boyer n’a que les articles de presse pour se tenir au courant des avancées de l’enquête, mais pour nous lecteur, c’est un peu répétitif à lire.

Et puis j’ai été dérangée de suivre les pensées d’un meurtrier pervers de si près. Mais je suis une petite nature.

J’ai en revanche aimé que le coupable final ne soit pas complètement puni : c’est comme ça dans la vraie vie.

Et la fin du roman laisse présager d’une suite.

L’image que je retiendrai :

Celles des méthodes du capitaine Germain, peu conventionnelles quand il s’agit de faire craquer un témoin.

Editions Ravet-Anceau, 2 février 2017, 304 pages

Je remercie l’auteur pour l’envoi de son roman. En refermant celui-ci, je me rends compte que je me suis attachée à son capitaine.

7 réflexions au sujet de « Je suis innocent – Thomas FECCHIO »

  1. Oncle Paul

    J’ai bien aimé, et cela nous ramène à quelques faits marquants réels pour lesquels un coupable était tout désigné mais qui a été par la suite reconnu non coupable. Voir Patrick Dils par exemple….

    Répondre
  2. Ping : Je suis innocent – Thomas Fecchio – les cibles d'une lectrice "à visée"

Laisser un commentaire