La lumière de la nuit – HIGASHINO Keigo

L’action se déroule sur deux décennies depuis le meurtre initiale jusqu’au dénouement de l’histoire.

Nous suivons ainsi les personnages principaux, même si certains jouent à cache-cache. Un, en particulier, qui trempe dans des affaires louches de copies de jeux vidéos (le premier Mario Bross) puis de piratage informatique.

L’enquêteur Sasagaki ne lâche pas l’affaire, même en retraite. Grâce à lui, nous découvrirons le fin mot de l’histoire.

Et puis il y a la mystérieuse et envoûtante Yukiho, d’abord petite fille puis femme d’affaire accomplie. Toutefois, autour d’elle, il arrive de drôles de choses à ses rivales.

Pas de sang, pas de violence, mais une bien sombre histoire de moeurs.

Monsieur Higashino, merci beaucoup pour vos histoires. Depuis Un café maison, je ne me lasse pas de vos polars.

L’image que je retiendrai :

Celle du Tunnel du temps par lequel les enfants sont passés pour découvrir le premier mort sur leur air de jeux.

Actes Sud, Actes noirs, mai 2015, 669 pages

28 commentaires sur “La lumière de la nuit – HIGASHINO Keigo

  1. J’adore la littérature japonaise et celui-ci je ne le connais pas encore, alors tu en parles avec tant d’enthousiasme que je le note. Tu me suggères de débuter par « Un café maison »?
    Merci pour la super découverte!

    1. Oui, c’est le premier que j’ai lu, et il reste mon préféré. Et puis il n’est pas très long.

    1. Je préfère certains titres à d’autres, mais ce sont des bons polars, en effet. Bonne fin de semaine.
      Bises

Laisser un commentaire