La part des flammes – Gaëlle NOHANT

partdesflammes

Heloïse d’Ormesson, 19 mars 2015, 492 pages

Présentation de l’éditeur :

4 mai 1897. Autour de l’épisode méconnu du tragique incendie du Bazar de la Charité, La Part des flammes mêle les destins de trois figures féminines rebelles de la fin du XIXe siècle : Sophie d’Alençon, duchesse charismatique qui officie dans les hôpitaux dédiés aux tuberculeux, Violaine de Raezal, comtesse devenue veuve trop tôt dans un monde d’une politesse exquise qui vous assassine sur l’autel des convenances, et Constance d’Estingel, jeune femme tourmentée, prête à se sacrifier au nom de la foi.

Mon avis :

Ce roman nous plonge au coeur du 19e siècle et de sa société de classes aux codes inébranlables et qui fait la part belle aux hommes.

Il s’ouvre sur un drame qui n’a fait que des victimes féminines, ou presque (seuls 6 hommes en réchappent). Les personnages principaux sont des femmes qui prennent leur vie en main (ou essayent, pour le moins).

Il est question, bien sûr, de l’incendie du Bazar de la Charité, mais aussi des aliénistes, des communards, des partisans de la Monarchie, du vent frais qui vient d’Amérique et des ordres religieux féminins.

Un roman riche, écrit comme un roman-feuilleton du 19e siècle. Il est en cela dépaysant et passionnant.

L’image que je retiendrai :

Celle de l’importance donnée aux cheveux et aux coiffures des différents personnages féminins du roman.

18 commentaires sur “La part des flammes – Gaëlle NOHANT

    1. J’hésitais à le lire, et puis finalement je me suis lancée. Et je n’ai pas été déçue, c’est déjà ça.

  1. Ce n’est pas vraiment un roman (et un sujet) qui m’attire mais vous me feriez presque changer d’avis vous toutes qui êtes à ce point conquise (parce que oui, tu n’es pas le premier billet enthousiaste que je lis sur ce roman…)

  2. Je ne pense pas que je lirais ce roman… j’ai déjà un peu de mal avec les histoires sur les incendies (ne me demande pas pourquoi je sais pas lol)… mais c’est rare que je lise des romans d’une époque aussi lointaine que la notre…

    Pour ce qui est de « les couples de tueurs en série les plus monstrueux » il est bien fait mais le plus dure c’est de ce dire que tout ces tueurs ont malheureusement existés… :s
    après personnellement je n’en connaissais que deux donc ça m’a permis de découvrir d’autres affaires et de comprendre aussi comment les tueurs « fonctionnaient » enfin un peu du moins puisque souvent c’est assez flou au niveau des raisons

  3. je n’ai jamais rien lu au sujet de cet évènement donc je note précieusement.
    je ne recevais plus tes critiques, je n’avais pas vu qu’il fallait se réabonner avec le changement de site…
    donc, j’ai du boulot pour lire tout ce que j’ai raté…

    1. Mais non, il n’y en a pas tant que ça, depuis le déménagement….. Merci de continuer à me suivre.

  4. J’ai tellemnet lu d’avis contraires sur ce livre que je ne me suis pas décidée : j’ai voulu le lire dès sa sortie puis j’ai lu plusieurs avis négatifs, puis d’autres trop rarement positifs. Je le prendrai à la médiathèque alors.

  5. Je l’ai vu sur l’étagère de ma mini bibliothèque au travail, ma collègue qui avale des livres l’a déjà testé et a aimé aussi, je le mets donc de côté.

Laisser un commentaire