L’analphabète : récit autobiographique – Agota KRISTOF

analphabeteEditions Zoé, 27 août 2004, 58 pages

Présentation de l’éditeur :

L’Analphabète est l’unique texte autobiographique d’Agota Kristof. L’auteur y retrace son étrange parcours : l’amour des mots, la rupture du « fil d’argent de l’enfance », elle parle de l’adolescente qui écrit des poèmes et finalement décrit l’exil qui n’est pas seulement exil hors d’un pays mais surtout hors d’une langue. C’est avec horreur que la narratrice se constate «analphabète» devant la nouvelle langue qu’est pour elle le français.

Dans ce texte dense et précis, elle retrace aussi ses premières années de vie en Suisse, le travail d’usine, la passion de l’écriture : «Ce dont je suis sûre, c’est que j’aurais écrit, n’importe où, dans n’importe quelle langue». Ce sera le français.

Mon avis :

Il y a trèèèès longtemps, j’avais lu Le Grand Cahier, puis La preuve, et enfin Le troisième mensonge. Quelle claque ! De leur auteure, je ne savais rien, et je n’avais pas cherché à savoir, ses textes me suffisaient.

Après l’avis de Cathulu sur ce court texte autobiographique, je décidais de le lire.

Avec des mots simples et précis, l’auteure nous parle, certes de son enfance, mais surtout de sa farouche volonté d’écrire.

Son périple pour fuir la Hongrie m’a émue et raisonne avec l’actualité. On accueillait plus volontiers les personnes fuyant l’Europe de l’Est que les actuels migrants.

L’image que je retiendrai :

Celle d’Agota et son frère aîné, puni pour avoir fait croire au petit dernier qu’il était un enfant adopté.

Merci Cathulu pour cette idée de lecture.

10 réflexions au sujet de « L’analphabète : récit autobiographique – Agota KRISTOF »

  1. manue

    Je pense que ça doit être un livre plein d’émotions !
    Ca ne doit pas être facile de se retrouver dans un autre pays et donc de se rendre compte que l’on est analphabète. En tout cas ce livre a l’air de t’avoir plu.

    Pour ce qui est de « connexions tragiques » pour avoir tenté cette expérience je peux te dire que tu trouves vraiment de tout et… de n’importe quoi lol. Bon je ne pense pas que tout les profils soit des tueurs en série… Enfin j’espère pas.

    Répondre
    1. Alex-Mot-a-Mots Auteur de l’article

      Je pense que je n’en garderai pas un souvenir spécialement fort, mais j’en ai appris plus sur l’auteure et son besoin d’écrire.

      Répondre
  2. Jackie Brown

    Intéressant. J’ai vérifié et évidemment, il n’est qu’en anglais à la bibliothèque (et les autres sont disponibles dans les deux langues). Quel dommage.

    Répondre

Laisser un commentaire