Le châle – Cynthia OZICK

le-chalePoints, 19 mai 2016, 108 pages

Présentation de l’éditeur :

Dans un camp de concentration nazi, un garde découvre un bébé et le jette contre les barbelés électrifiés.

Trente ans plus tard, Rosa, la mère de l’enfant, reçoit un paquet. A l’intérieur : le châle dans lequel elle cachait sa petite fille, Magda. En un instant, tout lui revient en mémoire : les cris, la faim, le froid. Mais aussi une question entêtante : comment vivre après l’inconcevable ?

Mon avis :

Le rédacteur de la 4e de couverture et moi avons-nous lu le même livre ? Heureusement que je n’ai lu la présentation qu’après avoir lu le roman, car il ne correspond pas trop à ma perception de l’histoire.

Passons sur ce détail.

Rosa est une femme acariâtre qui reproche tout à tout le monde. Un jour, elle rencontre dans une laverie automatique un vieux polonais, comme elle. Il entame la conversation, insiste. Il ouvre ainsi le monde de Rosa.

Un petit livre puissant sur l’oubli nécessaire, qu’il faut prendre le temps de savourer. Une lecture qui vous poursuit une fois le livre refermé.

L’image que je retiendrai :

Celle de Magda, la fille de Rosa, debout sur ses crayons (ses jambes) avec son ventre rond de malnutrition.

14 commentaires sur “Le châle – Cynthia OZICK

  1. J’ai lu Un monde vacillant de cette auteure. J’en garde le souvenir d’un roman assez sombre mais très bien construit et intèressant. Une auteure que je relirai, pourquoi pas avec ce titre.

Laisser un commentaire