Le grand ménage du tueur à gages – Hallgrimur HELGASON

grand-menage-tueurPocket, 1er octobre 2015, 312 pages

Présentation de l’éditeur :

Il y a des jours où rien ne vous réussit. Prenez Tomislav Boksic, dit  » Toxic « . Avec soixante-cinq contrats réussis au compteur, il était hier encore le tueur à gages le plus respecté de la mafia croate de New York. Mais un accident est vite arrivé. Il suffit de refroidir la mauvaise personne (un agent fédéral en l’occurrence) et soudain, le sol américain se fait un peu trop brûlant pour vous.

Sous l’identité d’un prêtre baptiste, c’est donc un Toxic à col blanc qui atterrit en Islande – pays de calme plat, de blondes trop sages et de patronymes imprononçables… La fin d’une ère ? Ou le début des ennuis ?

Mon avis :

J’ai assisté à une soirée islandaise dans ma librairie préférée le mois dernier. Etaient invités une poétesse et un auteur de ce pays. Au moment des dédicaces, j’ai longuement hésité entre ce roman et La femme à 1 000 degrés (le nombre de pages a décidé de mon choix).

Je savais, en commençant ce roman, que l’auteur aime jouer avec les mots (les jeux de mots traduits sont d’ailleurs sympathiques).

L’histoire en elle-même a peu d’importance (elle patine d’ailleurs un peu en milieu de roman). Ce qui est intéressant, c’est la vision de l’Islande qu’offre l’écrivain à travers son personnage principal. (Par certains aspects, il m’a rappelé le feuilleton Lilyhammer).

Pas de meurtres, contrairement à ce que le titre pourrait laisser croire. Juste les islandais avec leurs prénoms à coucher dehors avec un billet de logement, vus par le petit bout de la lorgnette.

L’image que je retiendrai :

Celle du Croate Toxic toujours poursuivi par la guerre en Serbie.

16 réflexions au sujet de « Le grand ménage du tueur à gages – Hallgrimur HELGASON »

    1. Alex-Mot-a-Mots Auteur de l’article

      J’ai rencontré cet auteur islandais qui parle très bien français et est sympathique.

      Répondre
  1. Sandrine

    Tiens, je ne crois pas avoir déjà entendu parler de cet Islandais-là… on nous en propose de plus en plus !

    Répondre
    1. Alex-Mot-a-Mots Auteur de l’article

      C’est sympathique, mais rien de nouveau sous le soleil au niveau de l’historie. En revanche, l’écriture est plutôt travaillée.

      Répondre
  2. manue

    Il a l’air sympa ce roman ! je note le titre je pense qu’il pourrait vraiment me plaire.

    Pour ce qui est de journal d’une folie ordinaire, le roman est assez léger mais je pense qu’il pourrait te plaire en tout cas la tueuse est très sympathique et attachante tu verras si tu le lis 😉

    Répondre
    1. Alex-Mot-a-Mots Auteur de l’article

      Je l’ai trouvé mois « islandais » que certains romans de ce pays. Différent, mais bien.

      Répondre

Laisser un commentaire