Le jardin de bronze – Gustavo MALAJOVICH

jardin-bronze

Actes Sud Editions, 8 janvier 2014, 524 pages

Présentation de l’éditeur :

Mystérieusement disparue à la sortie du métro en compagnie de sa baby-sitter, la petite Moira n’arrivera jamais au goûter d’anniversaire où l’attend son père. Ses parents placent d’abord tous leurs espoirs dans les appels à témoins, puis se déchirent à mesure que l’enquête policière piétine. L’homme, seul, continuera la lutte. 

Après une dizaine d’années de recherches et d’innombrables impasses, une petite araignée en bronze, et l’alliage particulier de son métal, déporte l’enquête des pavés de Buenos Aires aux confins d’Entre Rios, où un Kurtz argentin règne au coeur des ténèbres du Paranà. 

Et c’est dans un jardin de bronze aux arbres métalliques envahis par la végétation que des statues de femmes, ou plutôt d’une même femme reproduite à l’infini, révèlent l’effroyable aliénation des liens du sang.

Mon avis :

Si j’ai bien aimé la première moitié du roman, j’ai trouvé la seconde moitié un peu bavarde. L’histoire avance doucement, très doucement.

Ceci dit, c’est un peu à l’image de la vie : des personnes croisent notre route puis disparaissent. 

Le fin mot de l’histoire était impossible à trouver avant les dernières pages, chapeau.

Les images que je retiendrai :

Celle de la petite Moira tenant son doudou-grenouille dans sa main, ce qui fait dire à un témoin qu’elle avait la main verte.

Celle de la poule dans le bureau du détective qui se cache et survie malgré le chat présent dans le même bureau.

15 réflexions au sujet de « Le jardin de bronze – Gustavo MALAJOVICH »

  1. Syl.

    Je pense à un autre roman. Le petit garçon qui avait été kidnappé devient un tueur psychopathe.
    La 4ème de couv. est intrigante.

    Répondre
  2. titoulematou

    Comme vous j’avais aimé le début du roman mais j’ai été lassée et j’ai arrêté ma lecture!!!

    Répondre

Laisser un commentaire