Le vieux chagrin – Jacques POULIN

vieux-chagrin

Babel, 2 janvier 2008, 188 pages

Présentation de l’éditeur :

Sur les rives du Saint-Laurent où il vit retiré en compagnie du chat  » Vieux Chagrin « , un écrivain épie jusqu’à l’obsession l’inaccessible silhouette d’une jeune femme dont le voilier est venu mouiller dans une anse du fleuve. Un exemplaire des Mille et Une Nuits, abandonné dans une grotte proche, est la seule preuve tangible de l’existence de cette muse récalcitrante, à laquelle se substitue bientôt une enfant malheureuse venue trouver, auprès de l’écrivain, refuge et réconfort. Tandis que l’oeuvre tant désirée s’élabore lentement, le narrateur se laisse prendre en otage par la confusion du réel jusqu’à y découvrir l’inspiration.

Mon avis :

Encore une fois, l’auteur nous plonge dans un petit bout du monde, avec ses joies et ses peines.

Même si le métier du personnage principal ne m’a pas passionné (en général, je n’aime pas trop visiter les arrières cuisines), j’ai aimé le personnage en lui-même.

La Petite, énigmatique à sa façon, également.

J’ai passé une belle après-midi de lecture avec l’énigmatique Marika.

L’image que je retiendrai :

Celle de la boîte aux lettres que dispose le vieil homme entre sa maison et la grotte où habite Marika.

16 commentaires sur “Le vieux chagrin – Jacques POULIN

  1. Je ne connaissais ni le titre ni l’auteur. Par contre le résumé et ton avis me donnent envie de le découvrir.
    La couverture est simple comme je les aime 🙂

    J’aime beaucoup aussi l’idée que tu retiendra de ce livre de la boite aux lettres !

    Merci pour la découverte !!

    Concernant « Au-dessus de tout soupçon » c’est vrai qu’après avoir lu ce livre on en vient à se poser de nombreuses questions… il ne faut pas le lire si on soupçon des choses dans les gens de notre entourage 😉

Laisser un commentaire