L'enfer de Church Street – Jake HINKSON

enfer-church-street

Editions Gallmeister, 5 mars 2015, 236 pages

Résumé de l’éditeur :

Geoffrey Webb est en train de se faire braquer sur un parking. Et cette situation lui convient bien, il en redemanderait même. À son agresseur, il propose un marché : empocher les trois mille dollars qui se trouvent dans son portefeuille, le dépouiller de tout s’il le faut, en échange de cinq heures de voiture jusqu’à Little Rock, en Arkansas. Webb a besoin de se confesser. Ce braquage et ce pistolet pointé sur lui, il les mérite. Et il est prêt à expliquer pourquoi.

Mon avis :

Voici l’histoire de Geoffrey, emporté malgré lui par les événements : il devient d’abord pasteur dans une paroisse sans que l’on sente vraiment qu’il ait une quelconque vocation.

Puis il tombe amoureux d’une jeune fille plutôt insipide, qui se trouve être la fille du pasteur en chef.

Je ne vous en dis pas plus, car les actions s’enchaînent à une cadence presque infernale. Ainsi, Geoffrey va se retrouver dans un sacré pétrin sans l’avoir demandé.

C’est ce qui m’a gêné dans ce roman : ce personnage posé là et qui se laisse faire.

Le style est fluide et sans fioritures.

Un enfer pas si infernal que cela.

L’image que je retiendrai :

Celle de Geoffrey à l’hôpital avec une minerve, à peine réveillé de son coma, qui sort escorté par un revolver et  deux réclamants.

20 réflexions au sujet de « L'enfer de Church Street – Jake HINKSON »

  1. Grybouille

    Hou Hou, j’ai besoin de me reposer de mes lectures guerrières alors « Why not », merci à toi pour tes découvertes, bonnes lectures, @bientôt, Grybouille.

    Répondre
  2. Jerome

    J’ai beaucoup aimé, c’est décalé et un peu fou. L’intérêt tient plus dans les personnages que dans l’histoire, c’est dans la veine de Jim Thompson, un auteur que j’adore.

    Répondre
  3. dasola

    Bonjour Alex, on n’a pas la même conception de l’enfer. Geoffrey tue quand même 4 personnes et de manière brutale… Bonne après-midi.

    Répondre

Laisser un commentaire