Les échoués – Pascal MANOUKIAN

échoués.jpg

Don Quichotte, 20 août 2015, 304 pages

Présentation de l’éditeur :

1992. Lampedusa est encore une petite île tranquille et aucun mur de barbelés ne court le long des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Virgil, le Moldave, Chanchal, le Bangladais, et Assan, le Somalien, sont des pionniers. Bientôt, des millions de désespérés prendront d’assaut les routes qu’ils sont en train d’ouvrir.

Arrivés en France, vivants mais endettés et sans papiers, les trois clandestins vont tout partager, les marchands de sommeil et les négriers, les drames et les petits bonheurs.

Mon avis :

Une lecture qui commençait bien : des analyses intéressantes sur le sujet des réfugiés, les conditions de leur arrivée en Europe, leurs conditions de vie. Et même si les histoires de chacun débutent quand ils se font pisser dessus, baste, j’ai continué ma lecture.

Et puis est arrivé le moment « Disney » tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Et là, le récit s’est enlisé façon conte de fées. Dommage.

Une lecture qui reste intéressante toutefois pour les éclairage qu’elle propose sur le phénomène migratoire.

L’image que je retiendrai :

Celle de Virgil et Assan mangeant sur une poutrelle d’un immeuble façon gratte-ciel américain.

34 réflexions au sujet de « Les échoués – Pascal MANOUKIAN »

  1. Edyta

    Je suis en train de le lire, je comprends ton point de vue, cette solidarité est un peu improbable mais, au moins, « adoucit » un peu le côté obscur du roman.

    Répondre
  2. jostein59

    Il est vrai que le début a un petit côté magique ( culture étrangère) qui se perd ensuite dans la civilisation européenne. J’avoue que la petite famille française est assez exceptionnelle et incroyable. Mais cela fait du bien d’entendre aussi l’effet magique de la bonté.

    Répondre
  3. coupsdecoeurgeraldine

    j’envisageais de le lire, mais manifestement, il peut y avoir déception, donc pas d’impératif. Et puis pour être honnête depuis septembre, j’ai l’impression de ne lire que de la RL et je me lasse un peu, voyant des tonnes de livres dans ma PAL qui me font de l’oeil !

    Répondre
  4. Violette

    j’ai été complètement bouleversée par cette lecture, … Pour le côté Disney, tu y vas un peu fort mais c’est vrai que cette famille accueillante avait une dimension irréelle (j’ose espérer que ce genre de personnes existe). Ce livre m’a changée, ce n’est pas rien. Je dirais même que c’est une lecture indispensable!

    Répondre
    1. Alex-Mot-a-Mots Auteur de l’article

      Bon d’accord, j’y vais un peu fort, mais ça m’a tellement énervé.

      Répondre

Laisser un commentaire