Les ennemis de la vie ordinaire – Héléna MARIENSKE

ennemis-vieordinaire

Flammarion, 19 août 2015, 322 pages

Présentation de l’éditeur :

Sept personnages addicts (alcoolisme, sport, jeux d’argent, sexe, cocaïne, etc.) sont réunis par Clarisse, la psy qui les suit, pour des séances de thérapie de groupe. Mais la cure ne les aide pas et ils décident tous les sept de s’associer pour gagner des tournois de poker en trichant et avoir enfin les moyens financiers pour nourrir leurs addictions.

Mon avis :

Certains portraits sont forts drôles, notamment  celui du prêtre qui ressemble au pape François.

Certains passages prêtent à sourire.

Mais la dernière partie pendant les entraînement au poker m’a moins passionnée. Et j’aurais aimé en savoir plus sur Clarisse, la psy à l’origine de ce grand bazar.

Au final, des personnages attachants dans une histoire sympathique.

L’image que je retiendrai :

Celle du prêtre JC jouant au tournoi international de Las Vegas déguisé en pape François.

16 réflexions au sujet de « Les ennemis de la vie ordinaire – Héléna MARIENSKE »

  1. manue

    Il a l’air originale ce livre !!
    En tout cas rien que le résumé donne envie d’en savoir plus.
    Ton avis par contre est mitigé et c’est dommage que ce personnage ne soit pas plus exploité..

    Répondre
  2. manue

    Ah oui oui 10/10 c’est vraiment un coup de coeur. il y a quelques petites choses qui sont un peu moins bien mais dans l’ensemble c’est un très bon roman !!

    Répondre
  3. le Bison

    Je partage entièrement ton avis. La première partie est fabuleusement drôle. Et réussie, même. Pourtant, je suis resté un peu sur ma faim, un peu frustré sur la fin. La partie de poker est un poil trop longue et l’absence de Clarisse qui tout d’un coup disparaît des pages subitement comme si l’auteur ne lui trouvait plus de fin dans son roman. Dommage, ce roman aurait pu être parfait, il n’est que presque parfait 🙂
    Je n’arrive toujours pas à m’expliquer pourquoi l’auteure a abandonné Clarisse à son sort en plein milieu. Pourquoi ne l’a-t-elle pas réintroduit, même à la fin ? Un peu rageant tout de même…
    Mais bon, j’ai quand même passé un grand moment à suivre les pérégrinations de ses addicts.

    Répondre

Laisser un commentaire