Les hamacs de carton – Colin NIEL

Premier roman de l’auteur publié il y a quelques années, je le découvre en format poche.

L’auteur situe son action en Guyane, à la fois sur les bords du fleuve Maroni et dans la capitale.

Plusieurs enquêtes pour homicides se déroulent en même temps, mais elles ont toutes un point commun.

J’ai aimé découvrir certains us et coutumes de tribus du fleuve, notamment celles autour de la mort et des cérémonies de deuil.

J’ai aimé découvrir les Noirs-marrons ; les liens avec le Suriname tout proche ; la culture en abattis-brûlis.

 

Un roman dense et touffu, à l’image de la forêt guyanaise.

L’image que je retiendrai :

Celle qui donne le titre au roman : les hamacs de carton.

Babel noir, 1er juin 2013, 378 pages

15 réflexions au sujet de « Les hamacs de carton – Colin NIEL »

  1. Violette

    drôle de titre! J’ai passé un séjour en Guyane quand j’étais ado… Souvenirs étranges et impressions bizarres et moites. Disons qu’un polar trouve facilement sa place dans ce décor, j’imagine!

    Répondre

Laisser un commentaire