Les petites filles – Julie EWA

petites-filles

Albin Michel, 4 janvier 2016, 416 pages

Présentation de l’éditeur :

Bénévole dans une association qui s’occupe d’enfants, Lina est partie poursuivre ses études à Mou di en Chine. Thomas, lui, enquête pour une ONG sur les disparitions d’enfants (principalement des petites filles) qui sévissent depuis des décennies dans cette région reculée. La jeune femme accepte de lui servir d’espionne sur place où elle découvre vite les ravages de la politique de l’enfant unique. Mais ses questions vont semer le trouble dans le village.

Quand un mystérieux assassin se met à éliminer un à un tous ceux qui semblaient savoir quelque chose, elle comprend que le piège est en train de se refermer sur elle…

Mon avis :

Premier roman de cette jeune auteure de 24 ans, ce roman nous emmène dans un village reculé de Chine dans une tribune Han.

Le récit alterne entre années 70 et présent, le personnage principal de Lina menant son enquête en 2013. Or, dans les années 70 en Chine était pratiqué la politique de l’enfant unique.

Bien sûr, l’auteure nous décrit le meurtre des petites filles à leur naissance, ou leur abandon quelques années plus tard, lorsqu’un fils est né. Mais l’auteure va plus loin qui nous fait découvrir également le trafique qui en découle.

Même si j’ai trouvé le début assez lent, j’ai aimé suivre Lina et me demander qui était le méchant dans l’histoire, car l’auteure sait brouiller les pistes. Le suspens monte crescendo  et je m’y suis laissée prendre.

Une auteure à suivre.

L’image que je retiendrai :

Celle des faussées dans lesquels sont retrouvés les petites filles de tous âges, mortes ou vivantes.

Je remercie Aurore des Editions Albin Michel pour l’envoi de ce roman à suspens qui m’ captivé ce week-end.

24 réflexions au sujet de « Les petites filles – Julie EWA »

  1. aifelle

    Tu me rappelles que j’ai un roman chinois à lire, sur le thème de l’enfant unique aussi, laissé de côté l’an dernier pour cause de moral en berne .. sous forme de polar, celui-ci est peut-être moins dur.

    Répondre
  2. manue

    Je pense que ce roman pourrait me plaire. J’aime bien découvrir de nouveaux pays grâce à des romans !!

    Pour « La nostalgie de l’ange » oui à la fin il y a une sorte de résumé de ce que sont devenus les personnages. Mais ce n’est pas sous forme de fiche, le personnage principal va « rendre visite » à tous les autres personnages donc c’est assez bien intégrés et écrit.

    Répondre
  3. Richard16

    Julie avait déjà écrit un premier roman signé sous un autre nom. J’avais bien aimé ! Celui-là me semble bien intéressant … J’espère pouvoir le lire

    Répondre

Laisser un commentaire