Miniaturiste – Jessie BURTON

miniaturiste

Gallimard, 26 mars 2015, 512 pages

Résumé de l’éditeur :

Nella Oortman n’a que dix-huit ans ce jour d’automne 1686 où elle quitte son petit village pour rejoindre à Amsterdam son mari, Johannes Brandt. Homme d’âge mûr, il est l’un des marchands les plus en vue de la ville. Il vit dans une opulente demeure au bord du canal, entouré de ses serviteurs et de sa soeur, Marin, une femme restée célibataire qui accueille Nella avec une extrême froideur.

En guise de cadeau de mariage, Johannes offre à son épouse une maison de poupée, représentant leur propre intérieur, que la jeune fille entreprend d’animer grâce aux talents d’un miniaturiste. Les fascinantes créations de l’artisan permettent à Nella de lever peu à peu le voile sur les mystères de la maison des Brandt, faisant tomber les masques de ceux qui l’habitent et mettant au jour de dangereux secrets.

Mon avis :

Un récit étrange, à la limite du fantastique dans une Amsterdam comme on la connait peu.

J’ai découvert un monde protestant fermé sur lui-même et anti-papiste à l’excès. Une ville qui interdit le sucre sous toutes ses formes et qui pourtant en produit et en exporte. Un bourgmestre qui traque les homosexuels tout en se régalant des récits de leurs extravagances.

J’ai aimé chercher les secrets du frère et de la soeur avec Nella, sans me douter une seconde du pot aux roses final.

Il m’aurait plu de rencontrer Johannes, homme en avance sur son temps, si doux avec sa femme.

J’ai eu plus de mal avec la psychologie des personnages, comme Nella a eu du mal à comprendre sa servante à la langue bien pendue.

Une lecture qui m’a plongée au coeur du 17e siècle hollandais.

L’image que je retiendrai :

Celle du perroquet de Nella qui s’envole pas la fenêtre un froid matin d’hiver et qui sera remplacé par une miniature.

club-lecture

33 réflexions au sujet de « Miniaturiste – Jessie BURTON »

  1. dasola

    Bonsoir Alex, si je te lis bien, tu as aimé mais sans plus? Personnellement j’ai aimé le roman mais rien de transcendant. Bonne fin d’après-midi.

    Répondre
  2. jostein59

    Je n’ai lu que de bonnes critiques sur ce roman. A priori, le résumé ne me tentait pas. Mais, tu sembles plutôt convaincue toi aussi…alors, pourquoi pas.

    Répondre
  3. clara

    Je l’a lu , c’est un roman qui contient les ingrédients d’un bon roman mais… je n’ai pas été convaincue. (Billet à venir)

    Répondre
  4. Cacounette

    Très léger le fantastique en effet. J’ai cependant bien aimé et comme toi, je me suis prise au jeu de découvrir les secrets des uns et des autres. J’ai eu beaucoup de mal avec Marin personnellement, trop mystérieuse pour moi!

    Répondre
  5. Ping : Les filles au lion – Jessie BURTON | Mot-à-Mots

Laisser un commentaire