Ne dis rien à papa – François-Xavier DILLARD

Je découvre l’auteur avec ce roman, très bon Tuniraspastecoucher.

Les chapitres sont courts et s’enchainent, certains en italique ; la narration opère des retours sur le passé ; certains personnages restent bien mystérieux jusqu’aux dernières pages ; le suspens ne faiblit jamais.

J’ai aimé le personnage de la mère, parfaite femme ayant réussi professionnellement et élevant ses jumeaux avec un mari artiste. J’ai aimé les jumeaux si dissemblables, dont le premier né particulièrement pervers avec son frère.

J’ai aimé chercher pourquoi l’histoire australienne était si importante, et qui était l’enfant rescapé.

Seule la fin m’a déçue, un peu trop angélique. A la fin d’un roman très noir psychologiquement, je ne m’attend pas forcément à une happy end.

Bref, j’ai passé un excellent moment de lecture.

Je ne manquerai pas de lire les anciens romans de cet auteur si ils sont tout aussi bien.

L’image que je retiendrai :

Celle des deux inspecteurs si différents : l’un étant un bon vivant et l’autre se contentant de sandwichs.

Belfond,15 juin 2017, 320 pages

Je remercie Clémentine de l’Agence Babel pour l’envoi de ce roman

20 commentaires sur “Ne dis rien à papa – François-Xavier DILLARD

  1. Cela fait 2 ou 3 fois que je le vois et je dois dire qu’il me tente pas mal. C’est la 1ère chronique par contre que je lis et visiblement, même si la fin est moins bonne que prévue, ça a l’air pas mal.

  2. Un inspecteur qui se contente de sandwichs ? XD
    Je ne connais pas cet auteur. Les happy end n’ont pas trop ma faveur en général :/
    Dommage que tu n’en dises pas un peu plus sur l’histoire !

Laisser un commentaire