Nulle part sur la terre – Michael FARRIS SMITH

Où fuir quand on n’a pas de famille et sa petite fille avec soi ; que l’on a tendance à se mettre dans le pétrin quoi que l’on fasse.

Où aller quand on sort de prison et que l’on sait que les frères du jeune homme que l’on a tué n’attende que votre retour pour vous tuer.

Ces deux personnages que tout oppose et qui n’ont nulle part où aller se retrouvent dans une petite ville de Louisiane qui brûle sous le soleil de l’été.

J’ai aimé suivre ces deux âmes qui s’accrochent malgré tout.

j’ai aimé le style si particulier de l’auteur, dont les phrases sont pleines de la conjonction et. C’est déroutant mais cela créé un vrai rythme.

Un auteur américain à la voix particulière et au discours optimiste, malgré l’Amérique qu’il décrit.

L’image que je retiendrai :

Celle de l’étang au bord duquel vit le père du personnage principal Russell et qui regorge de poissons qu’il nourrit.

Lu sur Liselotte

Je remercie NetGalley et les Editions Sonatine pour l’envoi de ce très bon roman américain en avant-première

23 commentaires sur “Nulle part sur la terre – Michael FARRIS SMITH

  1. J’ai vu ce roman je ne sais plus ou et entre le résumé et ton avis ça me donne très envie de le découvrir même si ce n’est pas le genre de livre que je lis habituellement…

    Pour les descriptions j’aime quand il y en a quand même… Perso si yen a pas ça me déstabilise plus qu’autre chose…

Laisser un commentaire