Pardonnable, impardonnable – Valérie TONG CUONG

pardonnable

JC Lattès, 7 janvier 2015, 300 pages

Présentation de l’éditeur :

Un après-midi d’été, Milo, douze ans, fonce à vélo sur une route de campagne. L’ivresse de la descente, un virage, et c’est la chute.

Tandis que l’enfant se bat pour sa vie, c’est toute sa famille qui vole en éclats. Milo était censé réviser ses cours d’histoire. Que faisait-il sur cette route ? Chacun cherche le coupable, mais personne n’est innocent.

Mon avis :

Un huis-clos familial où chacun se rejette la pierre, tentent de se dédouaner, mais effectuant également une introspection, révélant ainsi leurs secrets.

Qu’ils ont humains, ces personnages que Valérie Tong Cuong nous donne à voir, se débattant dans leur vie : la grand-mère qui fait face coute que coute ; le père en prise avec la boisson ; la mère avec un premier enfant mort-né ; et la tante, énigmatique, la tante.

Pourtant, ils m’ont aussi agacé à vouloir rejetter la faute sur les autres, toujours, tout le temps.

Et même si la fin est quelque peu hollywoodienne où tout le monde est pardonné, ils n’en ressortent pas tous indemne.

Une lecture intéressante par les portraits qu’elle brosse et les ravages du mensonge et des non-dits.

L’image que je retiendrai :

Celle de la robe à damier de la tante, que Milo, son neveu, l’avait pressé d’acheter.

27 réflexions au sujet de « Pardonnable, impardonnable – Valérie TONG CUONG »

  1. Syl.

    J’avais vu un film et je ne me rappelle plus le titre ! C’était aussi une fille sur un vélo qui a un accident, elle meurt, et toute la famille éclate. Pas très envie en ce moment.

    Répondre
  2. 100drine

    ce petit huis clos familial me tente bien … c’est vrai que lorsqu’il se passe quelque chose de grave au lieu de se soutenir on cherche souvent à qui la faute ! Ha l’être humain !

    Répondre

Répondre à jostein59 Annuler la réponse.