Peur – Dirk KURBJUWEIT

Le titre est peut-être un peu osé, je vous l’accorde. Je ne suis pas morte de peur à la lecture de ce roman allemand.

C’est plutôt le narrateur et sa famille qui ont failli mourir de peur, même si c’est leur voisin qui finalement est décédé. (Pas de divulgâchions, on l’apprend dès les premières pages).

Randolph, dans la confession que nous lisons, nous apprend comment et pourquoi s’est déroulé le drame.

Nous découvrons aussi l’enfance de Randolph, une enfance particulière avec un père passionné d’armes à feu et qui a tenté d’insuffler sa passion à ses trois enfants.

Et puis la famille habitait Berlin Ouest, avec son atmosphère si particulière.

Un roman qui nous fait nous interroger sur nos positions de petits-bourgeois.

Mais qui pose en toile de fond le rapport des allemands à la peur.

Une lecture qui ne laisse pas indifférent. Un roman comme je les aime.

L’image que je retiendrai :

Celle des plats compliqués que mange Randolph dans des restaurants étoilés de Berlin. Que de chichis….

Delcourt Littérature, 7 février 2018, 240 pages

14 commentaires sur “Peur – Dirk KURBJUWEIT

  1. Bonjour Alex, je viens de finir ce livre il y a 5 minutes. Pas mal du tout. C’est vrai qu’il ne fait pas peur pour le lecteur. J’ai aimé que ce récit soit à la première personne. Bonne fin de 1er mai.

  2. Je note le titre je pense qu’il pourrait me plaire ou du moins que je pourrais passer un bon moment en le lisant.

    Pour Prise au piège, je te le conseille je pense qu’il pourrait vraiment te plaire. par contre si tu aimes lire les romans dans l’ordre de parution il en a écrit 3 ou 4 autres avant 🙂

Laisser un commentaire