Police – Hugo BORIS

policeLu sur Liselotte

Présentation de l’éditeur :

Ils sont gardiens de la paix. Des flics en tenue, ceux que l’on croise tous les jours et dont on ne parle jamais, hommes et femmes invisibles sous l’uniforme. 
 
Un soir d’été caniculaire, Virginie, Érik et Aristide font équipe pour une mission inhabituelle : reconduire un étranger à la frontière. Mais Virginie, en pleine tempête personnelle, comprend que ce retour au pays est synonyme de mort. Au côté de leur passager tétanisé, toutes les certitudes explosent. Jusqu’à la confrontation finale, sur les pistes de Roissy-Charles-de-Gaulle, où ces quatre vies s’apprêtent à basculer. 
 
En quelques heures d’un huis clos tendu à l’extrême se déploie le suspense des plus grandes tragédies. Comment être soi, chaque jour, à chaque instant, dans le monde tel qu’il va ?

Mon avis :

coup-de-coeur

Quel roman ! Quelle ambiance, quelles émotions ! (oui, j’aime bien les points d’exclamation, et si je pouvais, je les ferai même à l’envers, na !)

Un roman court, une action qui se déroule sur peu d’heures, mais des souvenirs cuisants émaillent la soirée. Des images d’un quotidien de policier qui en voit des vertes et des pas mures : la société française de fond en comble.

Les trois personnages principaux sont attachants, plus vrais que nature.

Une langue qui va à l’essentiel, mais qui sait suggérer un arrière-plan tout aussi important de banlieues dortoirs et de chaînes de magasins uniformes.

Une réalité noire qui m’a émue.

L’image que je retiendrai :

Celle du Tadjik reconduit à la frontière qui, ne comprenant pas la langue, réagi à contre-temps.

Un coup de coeur inattendu pour Antigone ; un roman admirablement mené pour Yv.

Je remercie les Editions Grasset ainsi que Net Galley pour l’envoi de ce roman passionnant.

112494259

20 commentaires sur “Police – Hugo BORIS

  1. Moi aussi, je ne mettrais que des points d’exclamation pour parler de ce roman !!!!!!!!!!!!
    D’ailleurs, je trouve qu’on n’en parle pas assez sur les blogs et je suis surprise de voir qu’il n’est pas sélectionné dans les prix littéraires. Je l’ai trouvé tellement intense, poignant, génial !
    On en parle dans la prochaine émission des Bibliomaniacs d’octobre.

Laisser un commentaire