Prendre les loups pour des chiens – Hervé LE CORRE

Comment dire ? Comment vous donner envie de découvrir ce roman noir à l’écriture acérée. Même les répétitions participent au rythme du texte.

Comment vous expliquer l’ambiance qui ne vous lâche pas ; cette chaleur écrasante qui colle à la peau des personnages.

Comment vous dire les personnages tout droit sortis d’un roman de Zola qui serait écrit au 21e siècle : la misère, les petits trafiques (et les gros qui vous dépassent), la folie, la maternité non assumée, la prison, les bagnoles, la bière en canette, la violence et la torture.

Et cette petite fille, Rachel, qui ne parle pas mais qui a tout compris.

Pauvre personnage principal, embringué dans une histoire qui le dépasse, lui qui voulait seulement revoir son frère.

Et les chiens, menaçants mais n’attaquant jamais.

Un petit bémol tout de même (ou plutôt deux) : la rédemption du père (à la limite), et la fin en presque happy end.

Monsieur Le Corre, j’avais beaucoup aimé un de vos précédents romans Avant la guerre. Avec cette lecture, vous confirmer pour moi l’essai. Mais je vais me laisser tout de même le temps de reprendre ma respiration avant de me plonger dans un autre de vos précédent roman.

L’image que je retiendrai :

Celle de la scène de meurtre des parents de Jessica. Quand on sait qui a fait le coup….

Rivages, 11 janvier 2017, 320 pages

20 commentaires sur “Prendre les loups pour des chiens – Hervé LE CORRE

  1. Je vous conseille  » les coeurs déchirés »… que j’ai fini le coeur en vrac… une écriture bluffante! celui-ci me tente énormément! -=( plus que ses précédents j’avoue)

  2. J’ai adoré Après la guerre (et pas avant 😉 ), moyennement Les cœurs déchiquetés et pas du tout Du sable dans la bouche !
    Je suis troublée avec cet auteur, je note ce titre quand même…

    1. Oups, j’ai écorché le titre. J’espère que ce roman croisera ta route, je suis curieuse de connaître ton avis.

Laisser un commentaire