Sanguinaires – Denis PARENT

sanguinaires

Robert Laffont, 7 janvier 2016, 360 pages

Présentation de l’éditeur :

A cinquante ans, Hugo, batteur professionnel, vit dans la maison familiale, face aux îles Sanguinaires, un archipel à l’entrée du golfe d’Ajaccio. Entre deux tournées et deux enregistrements sur le continent, il veille sur sa lignée et son jardin. Son fils de vingt-huit ans et son petit-fils vivent avec lui.

Sébastien est barman, ancien taulard, ancien toxico. Vittorio finit son année de CM2. Ils n’ont pas de femmes dans leur vie. Un matin, Sébastien est abattu de plusieurs balles par des tueurs en moto sur la terrasse du bar où il travaille. A Ajaccio, tout le monde soupçonne une famille de voyous d’être les commanditaires de ce meurtre. Hugo, fou de douleur, met son petit-fils à l’abri au village, dans la montagne.

Le soir même, il tente de se venger du clan rival. Mais au moment de tuer, il renonce. Le lendemain il charge son van, prend le ferry et part sur le continent avec Vittorio. Sur les routes du Sud-Ouest, dans les Cévennes, le Quercy et jusque dans les Landes, jouant dans des fêtes votives, parmi les vacanciers et les ruraux, Hugo et Vittorio cherchent la mère de l’enfant. Mais ils sont suivis. Par un tueur. Par un ange gardien. Hugo fera tout pour sauvegarder ce qui reste de sa famille décomposée. Tout.

Mon avis :

Une lecture exigeante, hachée et pourtant pleine de poésie. Les inventions de mots de Vittoriu sont de vraies réussites.

Pourtant, le style n’est pas au service du récit, dans ce roman. A trop réfléchir sur les mots, la fluidité de l’histoire en pâti. Beaucoup.

Seule l’amour que l’on ressent entre un grand-père, son fils et son petit fils m’a touché. 

Malgré tout, j’ai également aimé le personnage de Seb, qui nous parle après son assassinat.

L’image que je retiendrai :

Celle des îles sanguinaires qui donnent leurs noms au roman.

10 commentaires sur “Sanguinaires – Denis PARENT

  1. Hachée et pleine de poésie ???? !!!! Cool, l’auteur a donc un style original ! mais dommage que cela ne rende pas la lecture facile…

Laisser un commentaire