Archives par étiquette : Cornouailles

La menace – S.K. TREMAYNE

Oui, ce roman avait tout pour me plaire : une jeune femme battante au passé trouble fraîchement installé dans une vieille demeure en Cornouailles ; un beau-fils qui perçoit l’avenir ; une belle-mère qui perd la tête en vieille lady anglaise très digne ; les mines qui ont fait la fortune de la famille en toile de fond ; et la mystérieuse disparition de la première femme dont le corps n’a jamais été retrouvé.

L’auteure multiplie les fausses pistes et parsème les révélations ; même le mari, au départ au-dessus de tout soupçon révèle son côté obscur.

Des chapitres comme des comptes à rebours avant la date fatidique de Noël.

Tout est là, je vous dis. Sauf le style.

Je n’avais pas lu le précédent et premier roman de l’auteur qui, apparemment, a eu du succès. Les seconds romans sont souvent moins bons. Espérons que le troisième sera meilleur.

L’image que je retiendrai :

Celle des petites routes de campagne sur lesquelles roule Rachel, dans le brouillard.

Je remercie les Presses de la Cité et Net Galley pour l’envoi de ce roman.

Le retour – Robert GODDARD

le-retour

Le livre de poche, 2 septembre 2015, 528 pages

Présentation de l’éditeur :

1981. Tredower, en Cornouailles. A l’occasion du mariage de sa nièce, Chris est de retour dans le domaine que son grand-oncle Joshua a acquis entre les deux guerres. Au cours de la cérémonie, Nick, son ami d’enfance, surgit et affirme détenir la preuve que son père, exécuté pour avoir commandité le meurtre de Joshua en 1947, était innocent. Le lendemain, on retrouve Nick pendu. Chris décide alors de faire la lumière sur la mort de Joshua. Il est loin de se douter des dangers qu’il encourt en exposant la légende familiale à la lumière de la vérité.

Mon avis :

Je replonge avec bonheur dans un roman de Robert Goddard dont j’avais adoré « Le secret d’Edwin Strafford« .

L’auteur nous plonge cette fois au coeur d’une famille devenue riche après le décès d’un grand-oncle, mais rongée par ses mensonges. Chris, devenue sobre après une période alcoolique, va mettre au jour les secrets de famille tout en étant poursuivie par une mystérieuse femme qui s’en prend à sa famille.

J’ai aimé découvrir avec Chris les côtés obscurs de cette famille, ainsi que les paysages de Cornouailles dont on sent que l’écrivain est amoureux.

La fin est toutefois un peu trop jolie, mais le personnage principal avait droit lui aussi au bonheur.

L’image que je retiendrai :

Celle de la malle à thé dans laquelle sont cachés des documents compromettant.