Archives par étiquette : lecture

Prière d’achever – John CONNOLLY

prieredacheverOmbres noires, 5 novembre 2014, 160 pages

Présentation de l’éditeur :

Comment expliquer à la police que l’on a été témoin de la chute d’une femme, sous un train, alors qu’aucune trace de l’effroyable accident n’est visible? C’est ce qui arrive à M. Berger, tranquille célibataire qui vient de s’installer à la campagne dans le vain espoir d’écrire un roman.

L’événement est d’autant plus troublant que, quelques jours plus tard, la même jeune femme se jette à nouveau sous la locomotive. Cette fois-ci, M. Berger décide de suivre cette mystérieuse créature au sac rouge. Il atterrit dans une étrange librairie tenue par un vieil érudit, qui accueille en ses murs les plus grands personnages de la littérature…

Mon avis :

Une belle après-midi de lecture en compagnie de M. Berger à la poursuite d’Anna Karénine.

Une bibliothèque pas comme les autres dans laquelle se retrouvent tous les grands personnages de la littérature mondiale.

Un récit qui ne me restera pas forcément longtemps en mémoire, mais une belle idée de départ pour cette novella.

L’entretient en fin de volume avec l’auteur est intéressant.

L’image que je retiendrai :

Celle du thé et de la part de cake que partagent M. Berger et Anna tout en devisant au coin du feu.

La reine des lectrices – Alan BENNETT

reine-lectrice

Folio, 7 mai 2010, 128 pages

Présentation de l’éditeur :

Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture ? Si, d’un coup, rien n’arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu’elle en vienne à négliger ses engagements royaux ? C’est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett.

Mon avis :

Je ne m’attendais à rien en particulier en ouvrant ce court roman, ayant lu tout et son contraire, ayant de plus attendu nombres d’années avant de l’ouvrir. J’espérais juste passer une belle après-midi en sa compagnie, ce fut chose faite.

J’ai apprécié de découvrir ce personnage royale s’ouvrir aux autres au fil de ses avancées littéraires. Car même si la lecture la coupe du monde immédiatement, ce n’est que pour mieux découvrir ce monde par la suite.

Et puis j’ai adoré la fin !

L’image que je reteindrait :

Celle du livre caché sous un coussin du carrosse que les démineurs ont soit-disant fait exploser.