Tout le monde te haïra – Alexis AUBENQUE

tout-le-mondeRobert Laffont, 5 Novembre 2015, 432 pages

Présentation de l’éditeur :

En Alaska, la ruée vers l’horreur a commencé.

La première enquête de Tracy Bradshaw et Nimrod Russell.

White Forest, petite ville côtière du sud de l’Alaska, est en émoi. Pris dans les glaces, un navire ayant sombré en 1920 vient d’être découvert. Les corps des marins en ont été extraits, mais manquent à l’appel ceux d’une centaine d’orphelins…

C’est dans cette étrange atmosphère que débarque Alice Lewis, avec l’espoir de retrouver sa soeur disparue. Elle engage aussitôt un ancien flic au passé trouble devenu détective privé, Nimrod Russell. De l’autre côté de la ville, la lieutenante Tracy Bradshaw récupère une sordide affaire : pendu par les pieds dans sa grange, un notable a été éventré à l’aide d’un hakapik, l’arme inuit servant à abattre les phoques. Envers, et surtout contre tous, les deux ex-coéquipiers, Tracy et Nimrod, vont devoir travailler ensemble alors que plane sur eux l’ombre des enfants disparus.

Mon avis :

Après River Falls, l’auteur nous entraîne en Alaska quelques jours avant Noël. Prenez vos moufles : il y fait très froid.

J’ai trouvé le nom de l’un des personnages principaux étrange : Nimrod, à l’envers, il donnerai presque envie de dormir.

Le fin mot de l’histoire n’est pas prévisible ni même décelable pendant le récit, quel dommage.

J’ai tout de même passé un bon moment avec ce roman. Même si rien n’est bien nouveau sous le soleil de l’Alaska.

L’image que je retiendrai :

Celle du side-car de Nimrod qui ne doit pas être facile à conduire sur la neige.

28 commentaires sur “Tout le monde te haïra – Alexis AUBENQUE

    1. En effet, il y a eu une série River Falls. Je n’en avait lu qu’un, mais j’en gardais un bon souvenir.

      1. Effectivement, d’ailleurs il l’a dit quelque part, sur Facebook je crois ou en quatrième de couverture (je n’ai pas le livre sous les yeux) et il me semble même qu’il s’agira d’une trilogie.

Laisser un commentaire