Underground Railroad – Colson WHITEHEAD

Que dire de ce roman qui n’ai déjà été dit : que c’est un roman sur le chemin de fer souterrain qui a permis à certains esclaves de s’enfuir des plantations du Sud des Etats-Unis ; que nous suivons Cora qui suit cette route malgré ses dangers ; que le méchant blanc à sa poursuite est vraiment méchant ; que le chemin de fer creusé n’est qu’une invention.

Pourquoi, d’ailleurs, imaginer une ligne ferroviaire souterraine qui n’a jamais existée ? Pour nous rappeler, sans doute, comme le fait un des personnages, que tout ce qui a été construit aux Etats-Unis, l’a été grâce à la sueur des noirs (et accessoirement des immigrés asiatiques en ce qui concerne le chemin de fer à l’air libre).

Je me suis attachée au personnage de Cora, même si elle manque un peu de relief.

J’ai apprécié les discours sur la servitude qui tient aux corps des esclaves trop longtemps suppliciés.

Malgré tout, cela reste un roman facile à lire, plein de rebondissements et de personnages prédéfinis.

Il aura eu le mérite de faire découvrir ce fameux chemin de fer et la longue marche vers la liberté du peuple noir américain.

L’image que je retiendrai :

Celle de Cora contemplant à l’envie les boutiques de la ville de Caroline du Nord où elle travaille, comme grisée par la société de consommation qui s’offre à elle.

Albin Michel, 23 août 2017, 416 pages

Fournisseur officiel : Librairie de Paris

14 commentaires sur “Underground Railroad – Colson WHITEHEAD

    1. Ou pas l’envie folle ? J’ai hésité à le lire, et il m’a finalement été prêté par ma libraire, sinon, je pense que j’aurai fait l’impasse.

  1. J’ai beaucoup aimé l’élan de la fuite, ce qui correspond à peu près à la première partie du roman. J’ai trouvé que le roman avait perdu de son souffle à la fin et l’issue de l’intrigue ne m’a pas tellement convaincue.

Laisser un commentaire