Une putain d'histoire – Bernard MINIER

putain-histoire

XO, 23 avril 2015,

Résumé de l’éditeur :

 Une île boisée au large de Seattle…

« Au commencement est la peur. La peur de se noyer. La peur des autres, ceux qui me détestent, ceux qui veulent ma peau. Autant vous le dire tout de suite : Ce n’est pas une histoire banale. Ça non. c’est une putain d’histoire. Ouais, une putain d’histoire…  » 

Mon avis :

Bernard Minier est un auteur dont j’apprécie les romans et que je suis (encore) avec assiduité.

Pour cette nouvelle histoire, il nous emmène au Nord de Seattle, dans un chapelet d’îles. Inutile de vous dire qu’il pleut tout le temps (cela m’a replongé dans l’ambiance de la série « The Killing »). J’ai aimé l’ambiance mouillée et sombre du récit.

En revanche, j’ai moins goûté les descriptions de la nature. Mais on ne se refait pas.

Et puis il y a l’intrigue, qui bouscule nos neurones : qui est le coupable du meurtre de la jeune fille ? Où est passée sa mère ? Et qui est vraiment le narrateur, Henry ?

Un thriller que j’ai lu avec passion, même si j’avais toujours en tête l’identité du coupable, sans percevoir les motifs de son crime. Mais il est vrai que depuis que Mme Agatha Christie nous a fait le coup, on reste toujours un peu sur ses gardes.

Nous avons à faire dans ces pages à un double thriller qui nous concerne tous : il y a l’intrigue principale, et il y a la surveillance gouvernementale exercée à compte personnel. De quoi faire réfléchir.

L’image que je retiendrai :

Celle du ferry transportant les personnages d’une île à l’autre tout au long du récit.

Je remercie les éditions XO pour l’envoie du nouveau roman d’un auteur que j’apprécie.

37 commentaires sur “Une putain d'histoire – Bernard MINIER

  1. Je me demandai justement si c’était bien. Ils font de la pub en ce moment à la radio. Peut-être pas ce titre… je ne sais pas, j’ai seulement retenu le nom de l’auteur.

  2. Coincidence, hier justement une amie me parlait de ce roman en me le conseillant… allez, ce sera ma prochaine lecture thriller!

  3. C’est vrai que c’est original ! mais cela montre aussi que les proches des victimes peuvent elles aussi résoudre une enquête alors que la police ne fait rien ou ne s’y intéresse pas…
    Après c’est vrai que parfois ils tâtonnent plus ou l’auteur fait en sorte qu’ils trouvent peut-être un peu trop rapidement les choses mais je trouve que ce point de vue et le fait que les proches enquêtent est vraiment original !

    Je ne connais pas cet auteur (Bernard Minier) mais j’en ai entendu parler et j’ai bien envie de le découvrir !

Laisser un commentaire