Zakuro – Aki SHIMAZAKI

zakuro

Actes Sud Editions, 5 février 2014, 140 pages

Présentation de l’éditeur :

Banzo Toda est porté disparu en Sibérie depuis la fin de la guerre. Sa femme, sombrant dans l’Alzheimer, s’accroche néanmoins à l’espoir de revoir un jour son mari.

Quand Tsuyoshi Toda découvre que son père vit en fait, depuis vingt-cinq ans, dans une ville peu éloignée de la leur, il veut comprendre les raisons de son silence. Dans une longue lettre, le père expliquera au fils les événements qui ont brisé le cours de sa vie à partir du drame survenu à bord du bateau qui devait le ramener près des siens.

Mon avis :

J’ai retrouvé avec plaisir la plume de cette auteure qui m’avait déjà ravie avec Le poids des secrets.

Il est encore question de secret, dans ce roman, qui nous emmène cette fois en Sibérie où des japonais, ayant été fait prisonniers à la fin de la guerre, ont été déportés.

Toujours autant de douceur dans ces pages, avec pour leitmotiv le zakuro, la grenade rouge qui accompagne symboliquement les membres de cette famille dispersée.

L’image que je retiendrai :

Celle de Tsuyoshi sommeillant dans son fauteuil en ouverture et en fermeture du roman.

22 réflexions au sujet de « Zakuro – Aki SHIMAZAKI »

  1. manue

    Ah c’est pas vraiment un livre que j’ai aimé… Je ne suis pas arrivée à entrer dans l’histoire et j’ai eu du mal à le finir…
    J’ai regardé sur ton blog tu ne l’as pas chroniqué c’est dommage j’aurais bien aimé lire ton avis.

    Répondre

Laisser un commentaire