Auteurs en P

188 mètres sous Berlin – Magdalena PARYS

 Edition Agullo : quand sert le bandeau. Oui, je sais, elle est facile, celle-là. Mais c’est une maison d’édition qui propose des romans atypiques, très ancrés, et passionnant.

Certes, on sent que ce roman est un premier roman (quelques fautes de syntaxes, qui est le personnage John ?, quelques personnages ont le même prénom, ce qui embrouille parfois le lecteur), mais j’ai aimé l’histoire complexe racontée.

Ce roman choral nous raconte comment une bande d’amis creuse un tunnel de Berlin-ouest à Berlin-est pour permettre au frère de Klaus de rejoindre la partie occidentale de la ville.

Nous écoutons ainsi différents protagonistes qui ont contribué à l’opération à risque, jusqu’au dénouement final insoupçonnable.

J’ai aimé que chacun raconte ce qu’il savait, et pourquoi, des années plus tard, Klaus a été assassiné.

J’ai aimé sentir la tension qui régnait à chaque passage de frontière entre l’ouest et l’est.

J’ai aimé découvrir pourquoi une telle entreprise avait été aussi facile pour ses acteurs.

En conclusion : pour vivre bien, vivons cacher.

L’image que je retiendrai :

Celle des sacs utilisés pour évacuer la terre et qui n’étaient pas fabriqués et fournis par une entreprise de Düsseldorf.

Agullo, 7 septembre 2017, 384 pages

Merci Yv pour cette très bonne idée de lecture

11 commentaires

Répondre à Taylor Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :