Auteurs en P

Ce qu’il faut de nuit – Laurent PETITMANGIN

Il m’a ému, ce père seul avec ses deux fils.

D’abord sa femme qui décède après une longue maladie : son cancer dure trois ans avant qu’elle ne s’éteigne, sans se battre. Tous les dimanches, il lui rend visite avec leurs deux fils à l’hôpital. Jamais les garçons ne rechignent.

Puis ils grandissent. L’aîné, surnommé Fuss, se rapproche du FN et s’éloigne du foot. Mais jamais on n’en parle à la maison.

Le second, plus doué pour les études, les fera à Paris en classe prépa.

Jusqu’au drame.

J’ai aimé ce père taiseux qui jamais ne se rebelle contre ses fils ; qui apprécie chaque bon moment passé tous les trois.

Un homme simple, mis devant l’impensable.

Un roman poignant que je n’ai pas lâché.

L’image que je retiendrai :

Celle de Fuss écrivant qu’il a eu une belle vie.

Manufacture des livres, 20 août 2020, 187 pages

Li grâce à la librairie préférée

18 commentaires

Répondre à Alex-Mot-a-Mots Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :