Auteurs en C

Et toujours les Forêts – Sandrine COLLETTE

Corentin n’a pas eu de chance au début de sa vie : abandonné plusieurs fois par sa mère qui n’en veut pas, il finit par grandir chez sa grand-mère aux Forêts.

Il part ensuite faire ses études à la ville, jusqu’au jour où un cataclysme s’abat sur le monde.

Heureusement caché avec ses amis dans les sous-sols de la ville, il remonte après plusieurs jours à l’air libre et découvre la dévastation. Il décide de se rendre aux Forêts pour tenter de survivre.

Encore une fois, Sandrine Collette nous plonge dans un univers à part le temps de notre lecture.

Un style haché mais pas trop qui convient parfaitement à ce type de récit.

Un décor gris, forcément, des pluies de cendres qui brulent, une nature morte. Quelques touches de couleur, parfois.

Un clin d’oeil à Cormac McCarthy et son roman La route.

Un roman tout en nuances de gris.

L’image que je retiendrai :

Celle des rares instants de couleur.

JC Lattès, 2 janvier 2020, 334 pages

33 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :