Auteurs en F

La chair de sa chair – Claire FAVAN

Le bandeau rouge a raison : l’amour d’une mères est infini, dit-on….

En ouvrant ce roman, je m’attendais, comme d’habitude avec Claire Favan, a une histoire dure ; j’imaginais une mère abusive ou tortionnaire. Pas du tout.

Rien n’est noir au début du récit : Moira est une très jeune mère au mari brutal que son fils défend. Un peu violemment.

Le mari est envoyé à l’hôpital puis en prison, Moira a la chance de pouvoir refaire sa vie avec un vieux garçon gentil avec qui elle aura 2 autres enfants.

Mais le second mari se suicide, la petite dernière a de gros problèmes de santé, Moira cumule 3 jobs et ne s’en sort pas.

Bien évidement les services sociaux débarquent et menacent de placer les enfants, et là tout bascule.

Je me suis attachée à Moira, mère combative qui rebondit après chaque drame dans sa vie.

J’ai suivi avec intérêt le parcours de son second fils, Nigel, placé en institut psychiatrique fermé.

J’ai eu de la peine pour son thérapeute qui, lui aussi, a des soucis avec sa famille, sa mère trop brillante et ses frères et soeurs à la carrière prometteuse.

J’ai eu des doutes sur son fils ainé, Peter, qui prend tout en charge.

Claire Favan nous offre encore une fois un thriller passionnant que l’on ne lâche pas, où la tension monte doucement, et où l’on peut difficilement en vouloir à cette mère qui se débrouille comme elle peut.

L’image que je retiendrai :

Celle de la chambre de Wendy, la petite fille, toute rose, comme si une fraise s’était écrasé partout sur les murs et le mobilier.

HarperCollins, 3 mars 2021, 368 pages

14 commentaires

Répondre à manou Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :