Auteurs en P

La Maison des Hollandais – Ann PATCHETT

Danny et Maeve, un frère et une sœur unis par un amour indéfectible, ne cessent de revenir devant leur ancienne demeure se heurter aux vitres d’un passé douloureux. Cette imposante Maison hollandaise, écrin des joies et des peines de leur enfance, source de leurs malheurs, les attire comme un aimant.

Et ils en passent, du temps, dans la voiture de Maeve, devant cette maison, en toutes saisons, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, au fil des années.

En parallèle, nous suivons leur vie : Maeve brillante mathématicienne qui n’a pu finir ses études et qui devient comptable dans une entreprise de surgelés ; Danny qui poursuit ses études de médecine sur ordre de sa soeur parce que ce sont les plus longues et les plus chères.

Alors oui, la maison des Hollandais est un manoir magnifique qui dispose d’une salle de bal au troisième étage, et chaque pièce est une petite merveille. Mais chaque personnage du roman a un rapport différent avec cette maison.

Un roman sur l’abandon maternelle : pourquoi serait-il plus douloureux qu’un abandon du père ?!

Un roman sur le temps qui passe qui ne m’a pas convaincue, car une fois refermée, je me suis dit : Tout ça pour ça ! et j’ai eu envie de lire un roman plus consistant.

Une citation :

Ce que l’école de médecine m’avait appris, c’était à prendre une décision : identifier le problème, évaluer les options, et agir – le tout simultanément. Mais ensuite l’immobilier m’avait donné la même leçon. (p.213)

L’image que je retiendrai :

Celle des deux enfants puis adultes dans la voiture devant la maison.

Actes Sud, 6 janvier 2021, 320 pages

Lu grâce à ma libraire préférée

24 commentaires

Répondre à Eve-Yeshé Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :