Auteurs en P

La patience de l’immortelle – Michèle PEDINIELLI

C’est suite à un article paru dans Le Monde des Livres que j’ai découvert cette auteure. Bien m’en a pris.

A la suite de Ghjulia (dite Diou), nous arrivons en Corse en plein mois de janvier suite au décès de Letizia, la nièce de l’ancien compagnon de Diou. Accrochez-vous, les liens de famille sont assez étendus et il faut suivre.

J’ai retrouvé avec plaisir les routes sinueuses vomitives ; les senteurs de la garrigue ; les villages perchés ; le bord de mer désertés.

J’ai aimé l’humour de Diou et son regard sur l’île de Beauté, sur les chasseurs.

J’ai cherché avec elle qui avait pu tuer cette jeune mère en pleine ascension professionnelle.

Je connaissais déjà l’arnaque à l’Europe des terres agricoles ; je ne connaissais pas celle concernant les oliviers.

J’ai aimé le poker communiste qu’elle pratique avec Barto, l’ancien maire, sur la banquette du café de Ange.

La résolution de l’enquête m’a laissé pantoise.

Une citation :

Comme son copain, « se confiner », censé te faire accepter une situation insupportable, voire, par la magie du verbe pronominal, te donner la chance de te l’infliger à toi-même. (p.70)

L’image que je retiendrai :

Celle du couteau, emblème de la Corse selon Diou, maintenant made in China.

Editions de l’Aube, 18 mars 2021, 224 pages

L’avis de Matatoune

8 commentaires

Répondre à Eve-Yeshé Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :